fbpx
Buzz
Partager sur

Booba accuse Kaaris de racisme: il le clashe avec ses propres paroles ! (PHOTO)

Partager
Partager sur Facebook

Booba persiste dans sa rivalité avec Kaaris. Le premier tente le tout pour le tout pour que les marocains se soulèvent contre le second.

Booba et Kaaris, l’histoire de leur rivalité ne va pas prendre fin tout de suite. Alors que la Suisse décide d’annuler le combat entre les deux chanteurs, un nouvel élément vient enflammer la Toile. B20 publie des stories (plusieurs fois la même) via son compte Instagram et accuse Okou Armand Gnakouri de racisme envers les marocains.

Actuellement en Showcase au Maroc, Kaaris pensait avoir un peu de répit suite à ses multiples histoires avec Booba. Mais le conflit est loin de se terminer. En effet, B20 souhaiterait que les marocains se soulèvent contre KΛΛRIS. Alors il ajoute son grain de sel via plusieurs stories. Dans ces dernières, le rappeur de Boulogne-Billancourt diffuse des extraits de musique de son ennemi juré.

Booba persiste dans son combat contre Kaaris

Dans les stories, on voit donc Kaaris au micro entrain de chanter : « Eh rabza, va dire à ta pute marocaine que c’est nous qu’on donne le taro. » Le rappeur B20 tague son ennemi et ajoute en hashtag #OULOULOU. Toujours plus loin dans la provocation. Il ajoute plusieurs fois la même story pour enfoncer le couteau dans la plaie. Puis sur une il écrit : « Je décline toute responsabilité. C’était avant que le 92I lui fabrique sa carrière. »

Forcément, ça fait le buzz sur les réseaux sociaux, autant sur Twitter que sur Instagram. Mais KΛΛRIS ne compte pas de laisser traiter de cette façon. Immédiatement, il décide de réagir. Lui aussi partage plusieurs stories où Booba s’en prend également aux marocains voire plus précisément aux marocaines. Dans la chanson Elephant : « Petite Marocaine se tape Berlusconi, izi. » Ou aussi dans sa chanson A4, B20 chante : « J’encule vous tous ma pute prépare le couscous. » Ce déferlement d’agitations est dû à l’annulation du combat, annulé il y a quelques jours.

La bataille des rappeurs est donc toujours d’actualité. Mais est-ce que cette mascarade ne serait-elle pas pour seulement pour faire le buzz et gagner des sous ?