fbpx
Buzz
Partager sur

Bilal Hassani se confie sans tabou sur son célibat et sa religion !

Bilal Hassani se confie sans tabou sur son célibat et sa religion !

Dans une interview accordée à Voici, Bilal Hassani a fait plusieurs confidences sans tabou au sujet de son célibat et de sa religion !

Si cette année 2020 marquera les esprits dans le mauvais sens, Bilal Hassani, quant à lui, a tout réussi. Sur les réseaux sociaux, il avait d’ailleurs confié être fier de lui. Il y a peu, il a fait des confidences sur son célibat.

Le vendredi 4 décembre, Bilal Hassani a accordé une interview à Voici. Il a d’ailleurs donné des infos au sujet de son célibat. Il a révélé : « J’étais en couple. Et je ne le suis plus. Il n’existe plus ».

Bilal Hassani a aussi ajouté : « J’en parle dans l’album d’ailleurs. Je vis un célibat très très fun. Je me suis beaucoup amusé entre les deux confinements. Les hommes pourront en témoigner ! ». Il s’est aussi exprimé sur le sexe en tant qu’homosexuel.

Le jeune homme a confié : « Vu que tu ne peux pas t’assumer très tôt, tu loupes beaucoup d’étapes. Et tu dois grandir trop vite ». Il a aussi connu des difficultés par rapport à sa religion. Pour rappel, l’artiste est musulman.

Bilal Hassani se confie sans tabou sur son célibat et sa religion !

Bilal Hassani se confie sur la religion

Bilal Hassani a expliqué avoir enthousiasme : « La culture religieuse musulmane que je vivais était tellement accueillante. Dans cet amour de Dieu. Dans la prière et les fêtes familiales ».

En revanche, le chanteur a poursuivi : « Puis quand j’ai commencé à grandir, j’ai réalisé que je n’avais pas le droit de vivre dans la religion. J’étais dans le péché. Et il fallait que j’aie cette peur de Dieu qui allait me punir ».

Au sujet de son papa, le jeune homme a déclaré : « Il a fait preuve de beaucoup d’ouverture d’esprit en ne me rejetant pas. Malgré les écritures. Il y a beaucoup d’enfants qui ont moins cette chance (…) ».

Celui qui a cartonné cette année a aussi ajouté : « Vu mon image et ce que je représente, il aurait pu suffoquer complètement. Mais il y a beaucoup d’amour. Et d’acceptation ».