fbpx
Buzz
Partager sur

BigFlo revient sur son gros craquage sur Twitch !

BigFlo revient sur son gros craquage sur Twitch

Il a pété un plomb sur Twitch la semaine dernière... BigFlo revient dessus ! Le rappeur, en plein live, insulte des abonnés... Il s'explique !

Il a pété un boulon… Mais il revient dessus : BigFlo s’explique ! Il y a une semaine, le rappeur a surpris tout le monde sur Twitch en insultant des abonnés… Il donne enfin sa vérité sur ce moment !

« La vie de ma mère ! Ici sur mon Twitch, je suis en roue libre. Y a pas Oli pour faire le gentil, le prochain fils de p*** qui met un faux nom, je le ban à vie ». BigFlo, en roue libre sur Twitch, ça envoie…

Mais le rappeur ne s’arrête pas là. « Et si il revient, on trouve son adresse, et je lui envoie mon garde du corps Barbier, on lui casse sa gueule. » Propre, net, énervé… Mais aucune explication depuis.

Hier, BigFlo revient donc sur ce pétage de câble dans une émission de Domingo. « Je te jure je ne comprends toujours pas pourquoi ça a pris de telles proportions« .

Il explique ainsi des « blagues avec ses viewers » habituelles sur Twitch… Mais mal comprises cette fois. Il se prenait donc pour un « banneur fou » à prendre « au second degré ».

BigFlo revient sur son gros craquage sur Twitch !
BigFlo revient sur son gros craquage sur Twitch !

BigFlo en roue libre sur Twitch

Problème pour BigFlo, les abonnés n’ont pas du tout bien pris cette séquence… Il l’admet, « j’ai été un peu hardcore par moment ». Il reconnaît ainsi un dérapage pas très contrôlé…

Mais il a une excuse. « D’habitude, je fais gaffe. Mais sur Twitch, j’étais tellement en famille que j’ai complètement oublié que, à tout moment, tout le monde pouvait le voir. »

Dans sa « bulle », comme il le dit, BigFlo a donc dérapé… Et en a ainsi payé les frais. « J’ai complètement oublié qu’à tout moment on pouvait screener… » Des screens qui ont fait le tour du web…

Et un peu sali la belle image que le rappeur a créée avec son frère, Oli. Il tient donc à demander pardon. « Je n’étais pas sérieux, dans la vie je n’insulte pas gratuitement des gens comme ça ! »