Buzz
Partager sur

Beyoncé au coeur d’un procès pour le prénom de sa fille Blue Ivy !

Beyoncé au coeur d'un procès pour le prénom de sa fille Blue Ivy !
Partage
Partager sur Facebook

Beyoncé est au coeur d'une affaire judiciaire pour le prénom de sa fille Blue Ivy. En effet la chanteuse voudrait déposer son prénom mais elle ne peut pas !

Beyoncé n’a pas l’habitude de se voir refuser ses demandes. Mais dernièrement quelque chose ne se passe pas comme elle le souhaite et se retrouve donc devant la justice. Elle voudrait déposer le prénom de sa fille Blue Ivy. Mais voilà une entreprise porte déjà ce nom. La chanteuse ne se laisse pas faire et elle a trainé cette société en justice pour obtenir l’accord. MCE vous en dit plus.

Beyoncé très en colère

En effet la femme de Jay Z semble préoccupée ces derniers temps. Et pour cause la jeune femme voudrait déposer le prénom de sa fille Blue Ivy. Mais cela fait plusieurs années maintenant que la chanteuse fait la guerre à la fondatrice d’une société d’organisation de mariages, prénommée « Blue Ivy ». Cette fois pourtant le conflit passe à un cran supérieur et se retrouve devant la justice.
Beyoncé est donc en conflit avec une certaine Veronica Morales, cheffe d’entreprise de « Blue Ivy ». Pour la chanteuse hors de question de ne pas obtenir ce qu’elle veut. Et elle voudrait d’ailleurs que cette société abandonne simplement ce nom afin qu’elle puisse déposer le prénom de sa fille. Tout cela dans le but de la protéger de toute exploitation commerciale par des tiers. Pourtant même si c’est Beyoncé, la justice reste la justice et a refusé la demande de cette dernière. La justice américaine a constaté que la société dénommée Blue ivy avait été créée en 2009. Donc trois ans avant la naissance de sa fille.

Des compromis qui ne mènent à rien

En effet aucun des deux partis ne semblent trouver d’accord à l’amiable. Veronica Morales avait d’ailleurs propose à Queen B de lui vendre sa société pour 10 millions de dollars, tout en travaillant pour elle. Beyoncé a tout bonnement refusé. Mais cette fois la cheffe d’entreprise ne se laisse pas faire et contre attaque. Elle a demandé à ce que Beyoncé dévoile tous les SMS échangés entre avec Jay Z et sa mère Tina Knowles. Pour tout simplement prouvé que la chanteuse a pensé au prénom avant la naissance de sa fille. Mais apparemment cela ne plaît pas du tout à l’artiste. Révélé par The Blast il semblerait que cette dernière a refusé d’envoyer les SMS. Ses avocats ont d’ailleurs expliqué que cela pourrait être de la divulgation d’informations à caractère privé. Affaire à suivre donc !