fbpx
Buzz
Partager sur

Beyoncé bien dans sa peau: elle se confie sur son poids !

Partager sur Facebook

D'ordinaire très discrète sur sa vie privée, Beyoncé s'est confié sur sa prise de poids ainsi sur ses enfants dans une interview avec ELLE !

A l’occasion de la promotion de sa marque sportwear , Beyoncé a accepté de faire une interview au magazine « Elle ». D’ailleurs elle s’est confiée davantage sur elle-même que sur Ivy Park ! On vous explique.

Donc notre chanteuse et businesswowan a évoqué sa vie de famille ainsi que sa prise de poids sans aucun problème. Lors de son entrevue avec ELLE USA, retranscrit dans le ELLE Français, on découvre Beyoncé, d’ordinaire très discrète sur sa vie privée ! Âgée de 38 ans la diva accepte ses formes et se sent bien dans ses baskets. D’ailleurs tout est 100% naturel chez Beyoncé, par le sport et la danse la jeune femme s’est construit un corps de déesse.

Beyoncé a d’ailleurs répondu aux questions sur Instagram au sujet de son physique. « Si on m’avait dit il y a quinze ans que mon corps subirait autant de changements et de fluctuations. Et que je me sentirais plus féminine et mieux dans ma peau avec mes rondeurs. Je ne l’aurais pas cru ! Mais les enfants et la maturité m’ont appris à me valoriser au-delà de mon apparence physique, à vraiment comprendre que je suis parfaite comme je suis. Peu importe où j’en suis dans ma vie », explique alors la femme de Jay-Z.

Beyoncé se moque des remarques sur son poids !

Ainsi Beyoncé explique qu’ « il n’y a rien de plus libérateur que de s’en foutre ». C’est avec le temps qu’elle a appris à réfléchir de cette manière ! « Si seulement plus de personnes cherchaient à découvrir leur beauté intérieure, plutôt que de critiquer les autres… » déclare la maman de Blue Ivy et des jumeaux Rumi et Sir. Respectivement âgés de 8 et 2 ans.

Toutefois, depuis ses fausses couche Beyoncé voit les choses différemment, notamment sa carrière.  « Je ne vois plus la réussite de la même façon. Mes fausses couches m’ont appris qu’il fallait que je sois une mère pour moi-même avant de le devenir pour quelqu’un d’autre. Puis j’ai eu Blue, et mon existence a pris une tout autre dimension. Tellement plus profonde, se confie la jeune femme, avant de poursuivre « Je suis morte et je suis née à nouveau dans cette relation, et ma quête d’identité a pris encore plus d’importance. »

 

Voir cette publication sur Instagram