fbpx
Buzz
Partager sur

Benjamin Castaldi (TPMP): son fils Simon convoqué au commissariat !

Benjamin Castaldi (TPMP)- son fils Simon convoqué au commissariat1000

Coup de théâtre pour Benjamin Castaldi. Son fils, Simon a été convoqué au commissariat de Créteil, ce jeudi soir pour une drôle d'affaire.

Le fils de Benjamin Castaldi s’est retrouvé hier soir face aux agents de police de Créteil. En effet, son fils, Simon a été mêlé à une affaire d’escroquerie.

Le fils de Valérie Sapienza, a été convoqué par le commissariat de Créteil ce jeudi soir, afin d’être interrogé sur une affaire… très spéciale.

Sur les réseaux sociaux, le fils de Benjamin Castaldi a donc tenu à rassurer sa communauté : « Je ne vais pas en prison. J’ai été entendu deux heures par un officier de police judiciaire concernant une histoire qui date de cet été ».

Puis, Simon a ainsi relaté les événements. « J’étais donc à Cannes avec des copains et j’ai été mis en lien avec une fille par mon frère Julien concernant des nuits d’hôtel que la fille offrait contre des placements sur Snapchat », a-t-il débuté.

La suite est encore moins drôle. « Je m’arrange avec elle, elle me montre l’hôtel, elle me prend cinq nuits je crois. J’ai une chambre, je fais des vidéos sur Snapchat, super », a-t-il continué. Et ça ne s’arrête pas là…

Benjamin Castaldi (TPMP) - son fils Simon convoqué au commissariat !
Benjamin Castaldi (TPMP) – son fils Simon convoqué au commissariat !

Simon Castaldi au commissariat de Créteil après une arnaque

Le fils de Benjamin Castaldi ne va donc plus avoir de nouvelles de la jeune femme pendant plusieurs semaines. Il s’inquiète et se dit que cela ne présage rien de bon.

Il enchaîne alors. « Fin août, on m’appelle. « Il faut payer les chambres », me dit-on au téléphone. Je lui ai dit que je ne gérais pas ça et l’ai renvoyé vers mon frère Julien », a-t-il continué. « Je ne sais pas comment ça s’est réglé, je n’ai pas eu de nouvelles », a-t-il poursuivi.

Simon comprend alors qu’il s’est fait arnaquer par la jeune femme en question. Il s’est donc retrouvé, comme il l’explique, au cœur d’un « réseau, système d’arnaque à la carte et d’usage de faux sur toute la France. C’était vraiment, vraiment chaud. La moralité de cette histoire, c’est que si on vous propose des choses gratuitement, faites attention », a-t-il mis en garde ses followers.

« J’étais blanc comme neige, je n’ai rien fait, je voulais donc juste aller faire la fête à Cannes de base. Faites attention à qui vous donnez confiance, dans la vie rien n’est gratuit ». Voilà de sages paroles qui, espérons-le, rebuteront certains à commettre la même erreur.