fbpx
Buzz
Partager sur

Barbara Pravi fait une reprise féministe de Notes Pour Trop Tard d’Orelsan

Barbara Pravi fait une reprise féministe de Notes Pour Trop Tard d’Orelsan
Partager
Partager sur Facebook

Barbara Pravi l’artiste du moment à surveiller, à reprit un son d’Orelsan dans une version Féministe, sorti ce 8 Mars 2019.

Cette jeune artiste Française, Barbara Pravi nous fait découvrir une pop joyeuse dont les paroles censées inspire. Mais c’est à l’occasion d’un jour spécial qu’elle a fait cette reprise, car c’était la journée internationale de lutte pour les droits de la femme. Voilà la raison de cette reprise ultra féministe d’Orelsan!

Barbara Pravi : Elle reprend Orelsan

En effet, Barbara Pravi a fait une reprise du morceau Notes Pour Trop Tard du rappeur Orelsan. Qui apparaît dans l’album « La fête est finie », il s’agit d’un titre très touchant et émouvant.

Mais ce n’est pas la première fois que Barbara fait cela, car l’année dernière elle commençait . Avec « Kid » D’Eddy de Pretto à l’occasion de cette journée. Internationale de lutte pour les droits des femmes.

Donc comme l’an passé, Barbara évolue dans son clip, le tout accompagné par des femmes de tout âge. Qui l’a suivent et la rejoignent à mesure que la chanson avance. Il s’agit d’un clip simple et pas extravagant mais qui suffit largement à apprécier.

Barbara Pravi : Les parole d’Orelson ne sont plus

Ainsi, dans cette reprise d’Orelsan par Barbara Pravi, les paroles apparaissent très marquantes. Et elles font carrément réfléchir : « T’as le sentiment d’être différente, tu marches pas dans les clous, c’est peut-être toi qui as raison et les autres qui sont fous ».

« Devenir une femme, y a pas de stage, pas de rattrapage. Je sais que tu l’as pas décidé mais tu le portes cet héritage […].

« N’oublie pas d’être une femme avant d’être une maman. Pense à ton arrière-grand-mère qui pouvait pas décider, même pas divorcer, à peine respirer. »

Un enchainement tout à fait grandiose qui parle de vérités et d’amour aussi , l’amour à soit même ! :

« Laisse personne croire que c’est de ta faute, que t’as mérité la violence ! Stoppe l’influence, quelle qu’elle soit, des gens toxiques qui évolueront près de toi. Tu es trop forte, tu es trop belle, trop importante. »

Mais surtout, sachez que les droits générés se verront reversées à l’asso La maison des femmes !