fbpx
Buzz
Partager sur

Aya Nakamura attire de gros ennuis à une patronne de restaurant !

Aya Nakamura attire de gros ennuis à une patronne de restaurant !

Aya Nakamura sans masque à une soirée dans un restaurant ? L'histoire prend de l'ampleur et la patronne de l'établissement en plein bad buzz!

Une patronne de restaurant au cœur d’un bad buzz à cause d’Aya Nakamura ! MCE TV vous donne plus de détails.

L’histoire commence le 13 novembre dernier. Invitée sur Quotidien, Aya Nakamura fait faux bond à Yann Barthès.  Eh oui !

La chanteuse explique sur Twitter qu’elle avait eu un contre-temps. Affaire classée. Du moins, c’est ce qu’on croit !

Seulement voilà. Des photos d’Aya Nakamura en soirée circulaient sur les réseaux sociaux. Eh oui ! La jeune femme apparait alors sans masque, en soirée, en plein confinement !

Même si la jeune femme s’est de nouveau expliqué sur son absence, Le Parisien affirme que l’artiste était dans une soirée dans un restaurant. Il s’agit en effet d’un restaurant à Tremblay-en-France en Seine-Saint-Denis. Mais c’est faux !

Si depuis, l’affaire ne fait plus grand bruit pour la chanteuse, c’est la restauratrice qui se retrouve au cœur du scandale. Eh oui ! On vous dit tout.

Aya Nakamura attire de gros ennuis à une patronne de restaurant !

Un bad buzz à cause d’Aya Nakamura

Anne-Sophie Egoulety est donc la propriétaire du restaurant en question ! Elle affirme qu’aucune soirée clandestine n’a eu lieu dans son établissement.

Logique ! Puisque le restaurant est fermé. Mais une commande pour 10 personnes a bien été passée.

Et celle-ci a été offerte. En échange d’une mention sur les réseaux sociaux ! C’est donc comme ça que son restaurant a été identifié dans les Stories d’Aya Nakamura. Tout simplement !

Mais ce coup de pub tourne au cauchemar. En effet, Anne-Sophie Egoulety souffre d’un badbuzz.

Elle est en effet victime de fausses commandes. Mais aussi d’avis négatifs. Ce qui est difficile à vivre pour la restauratrice qui  souffre déjà du confinement. On imagine bien.

« Ça cause du tort à une entreprise déjà difficile à préserver en temps de pandémie. » avoue la jeune femme. Elle précise aussi qu’elle a dû mettre au chômage partiel deux salariés. Rien que ça.

Ce badbuzz causé par Aya Nakamura rend la situation encore plus difficile. Elle espère y mettre fin après cette explication. Affaire à suivre.