Buzz
Partager sur

Aurélie Van Daelen: elle s’exprime sur le choix d’avoir nommé son fils Pharell !

Aurélie Van Daelen: elle s’exprime sur le choix d’avoir nommé son fils Pharell !
Partager
Partager sur Facebook

Dans une interview pour Purepeople, la jeune maman Aurélie Van Daelen a indiqué pourquoi elle avait souhaité appeler son fils « Pharell »

Lorsque Aurélie Van Daelen avait annoncé le futur nom de son fils, les avis étaient partagés. En effet, la Belge a décidé de l’appeler « Pharell », comme l’interprète de Happy. Certains fans ont adoré, et d’autres ont détesté. En revanche, nous ne savons pas vraiment pourquoi la Belge a décidé de l’appeler de cette façon. C’est désormais chose faite car elle a donné les raisons dans une interview pour Purepeople.

Aurélie Van Daelen « amoureuse » du prénom Pharell

Avant toute chose, Aurélie Van Daelen a souhaité préciser que cela n’avait aucun rapport avec le chanteur. Si elle a nommé son fils Pharell, c’est pour une toute autre raison qu’elle a expliquée :

« Cela n’a rien à voir avec le chanteur. À la fin de ma grossesse, j’étais dans un institut de beauté, je me faisais les ongles et une nana accompagnée de son fils est venue. Un petit blond qui s’appelait Pharell, pas écrit de la même façon que mon fils. Je suis tombée amoureuse de ce prénom, sans vraiment faire le lien avec le chanteur, mais d’autant plus qu’on l’associe souvent à un petit métis mais pas à un petit blond. J’étais persuadée que mon fils allait l’être et je trouvais ça trop stylé. Mon homme refusait complètement, il n’aimait pas du tout ce prénom. »

Aurélie Van Daelen et les tenues de Pharell

Le passe-temps favori d’Aurélie Van Daelen ? Habiller son enfant. En effet, la Belge adore saper son fils et les fans lui demandent très souvent quelles sont les marques de ses vêtements. C’est pourquoi elle a déclaré :

« C’est très important pour moi. Il est trop petit encore pour comprendre, mais aussi trop petit pour choisir… Mais j’aimerais créer un compte Instagram pour lui, avec ses tenues puisqu’on me réclame assez souvent ce qu’il porte, sans montrer son visage. Mon fils, je le protège. J’ai la main sur tout. Si un magazine sort quelque chose que moi je n’ai pas publié, j’attaquerai tout de suite. »