fbpx
Buzz
Partager sur

Angèle se confie sur son traumatisme suite aux attentats de Bruxelles !

Angèle se confie sur son traumatisme suite aux attentats de Bruxelles !

Angèle vient de sortir un documentaire sur CStar, "La story d'Angèle" et s'est confiée sur le traumatisme suite aux attentats de Bruxelles.

Angèle vient d’accorder une longue interview à CStar. La jeune femme s’est confiée sur les terribles attentats de Bruxelles. Ces derniers n’ont pas été sans conséquence pour elle.

Angèle fait partie intégrante du paysage musical Français. Elle s’est fait connaître il y a quelques années maintenant avec des titres désormais emblématiques comme « Tes yeux ». Plusieurs mois après elle sortait un autre titre désormais culte « Balance ton quoi ».

Et ce dernier n’aura pas été sans conséquence puisque grâce à cela, elle s’est fait remarquer par Dua Lipa. Les deux jeunes femmes ont fait une collaboration ensemble « Fever. » Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier a été un véritable succès.

La carrière d’Angèle est donc lancée. Mais la jeune femme a dû faire face à quelques périodes compliquées. En effet, elle a également dû faire face aux attentats de Bruxelles il y a quelques années maintenant.

Angèle, traumatisée par les attentats

Angèle se confie sur son traumatisme suite aux attentats de Bruxelles !

Et comme beaucoup de citoyens, Angèle a été vivement traumatisée par ces derniers. Elle vient d’accorder une longue interview à CStar et a accepté de revenir dessus.

Elle a été traumatisée au point de ne plus vouloir chanter une chanson sur scène. Il s’agit de la chanson Bruxelles, interprété par Dick Annegran. « En fait, je l’ai beaucoup jouée et c’est devenu un peu la chanson que je jouais à chaque concert. Et c’était la seule reprise que je faisais. C’était la chanson sur laquelle les gens chantaient ». 

Mais après les attentats, cette chanson tourne partout. « Et puis il y a eu ces malheureux attentats à Bruxelles. Cette chanson, la version de Dick Annegarn, tournait en boucleÇa a lié cette chanson aux attentats. Et je trouvais que c’était un peu faire de la récupération que de continuer de la jouer sur scène«  confie Angèle.