fbpx
Buzz
Partager sur

Amélie Neten: la Belge revient sur la mort de son frère !

Amélie Neten: la Belge revient sur la mort de son frère !

Dans un entretien pour Public, la Belge Amélie Neten a fait une étrange déclaration au sujet de son frère, décédé avant sa naissance à elle

Tout comme Nabilla, Amélie Neten a sorti un livre autobiographique. Dans cet ouvrage, la Belge a fait plusieurs révélations dont certaines que nous ignorions totalement. Comme le fait que l’ancienne chroniqueuse du Mad Mag a eu un frère, qui est décédé juste avant qu’elle naisse. C’est dans une interview pour Public que la maman de Hugo s’est confiée.

Amélie Neten parle de son frère

C’est un souvenir très dur dont à fait part Amélie Neten. La douleur concerne plus sa mère qu’elle, car la Belge n’a pas connu son frère. Mais elle a indiqué en avoir eu un, qui est décédé à 4 mois de la mort subite du nourrisson :

« Avant ma naissance, mes parents ont perdu un fils, Christian Junior, décédé à quatre mois de la mort subite du nourrisson. Ma mère l’a retrouvé dans son berceau, il était tout bleu… Elle a eu beaucoup de mal à s’en relever. J’ai compris plus tard ses absences.. »

Amélie Neten a sauvé son fils

Toujours dans son livre, Pourquoi tant de haine, Amélie Neten a parlé de la fois où elle a sauvé son fils. En effet, Hugo a failli mourir et la Belge est revenue sur ce délicat souvenir : « J’ai commencé à me déshabiller (pour aller prendre une douche, ndlr) et brusquement, pris d’un pressentiment terrible, sans savoir exactement pourquoi, je me suis mise à crier : ‘Mon fils !’ Je suis sortie en trombe et j’ai couru vers la chambre. J’ai aperçu sa petite tête dans le couffin, je me suis approchée, il était tout bleu ! J’ai hurlé pour appeler les sages-femmes tout en tapant dans son dos et, soudain, dans un hoquet, il a tout recraché. »

Elle a également parlé de la fois où elle s’est mesurée, seule, face à une bande de racailles qui la critiquaient devant les yeux de son fils : « J’ai eu envie de lui arracher la gorge. Mon sang n’a fait qu’un tour. J’étais seule mais je ne me suis pas démontée face à cette petite bande de racailles. Hugo n’a pas compris ce qu’il se passait. »