fbpx
Buzz
Partager sur

Alyssa Milano fait des révélations sur sa vie personnelle: « J’ai choisi d’avoir recours à un avortement » !

ssa Milano fait des révélations sur sa vie personnelle

Alyssa Milano fait des confidences personnelles dans son podcast qui s'intitule "Sorry Not Sorry." Elle révèle avoir déjà avorté deux fois.

Alyssa Milano est une femme de caractère; qui continue sans relâche, de se battre pour les droits des femmes. Dans un épisode de son podcast qui s’intitule « Sorry Not Sorry« , elle fait des confidences très personnelles. C’est à coeur ouvert que l’interprète de Phoebe révèle avoir avorté deux fois en 1993. Âgée de 19 ans à l’époque, elle était en couple et prenait la pilule contraceptive.

En 1993, Alyssa Milano n’était pas prête à devenir maman. Alors que depuis plusieurs mois, le droit à l’avortement subit des menaces, l’actrice décide de prendre la paroles. À 46 ans, elle révèle donc avoir avorté deux fois à quelques mois d’intervalle. À l’époque, elle venait de terminer le tournage de Madame est servie.

Alyssa Milano : avoir le droit de choisir

Elle travaillait aussi en parallèle sur de nombreux autres téléfilms. Alors qu’elle était dans une relation sérieuse avec son petit-ami, elle tombe enceinte malgré la prise de la pilule. Deux grossesses pointent le bout de leur nez et pour Alyssa Milano, ce n’était pas le bon moment, ce n’était pas envisageable.

« Je savais à l’époque, que je n’étais pas prête à être mère. Donc j’ai choisi d’avoir recours à un avortement. Je l’ai choisi. C’était mon choix. Et c’était absolument le bon choix pour moi« , avoue Alyssa Milano engagée. Puis elle ajoute que ce n’était en l’occurence « pas d’un choix facile« . « Ce n’était pas quelque chose que je voulais faire, mais c’était quelque chose que je devais faire. »

« Je n’aurais jamais été libre d’être moi-même – et c’est justement le but de ce combat : la liberté. Se libérer de l’oppression. La liberté pour les femmes d’avoir l’audace d’être aussi actives sur le plan sexuel que les hommes. La liberté pour les femmes de vivre la vie qu’elles voulaient vivre, pas seulement la vie qui leur est imposée par une grossesse dont elles ne veulent pas dans leur vie » finit-elle alors par conclure. Depuis, l’instigatrice du mouvement #MeToo est maman de deux adorables enfants et file le parfait amour avec son conjoint, Dave Bugliari.