fbpx
Buzz
Partager sur

Agathe Auproux: ses souvenirs douloureux lors de son cancer !

Agathe Auproux: ses souvenirs douloureux lors de son cancer !

Agathe Auproux est en rémission de son cancer depuis plus d'un an. Mais cela ne l'empêche pas de se souvenir de ce qu'elle a traversé.

Depuis juin 2019, Agathe Auproux est en rémission de son cancer. Mais avant ça, la jeune femme a dû subir une chimiothérapie qui l’a vraiment épuisée. Elle se rappelle de ces moments sur Instagram. Surtout qu’en ce moment les conditions ne sont pas les mêmes.

Avec la covid-19, impossible d’accompagner quelqu’un à l’hôpital. Les malades doivent donc affronter leur traitement seuls. Et ce n’est vraiment pas facile. Après sa rencontre avec une patiente malade, la journaliste se remémore ces sombres moments de sa vie.

« Les gars, la réalité de la vie des patients atteints d’un cancer aujourd’hui, c’est l’isolement total. Plus le droit d’avoir un accompagnant lors des séances de chimiothérapie par exemple. Sauf que ce sont des soins extrêmement lourds, extrêmement fatigants« .

Sur Instagram, la jeune femme fait un triste constat. Les malades sont donc de plus en plus seuls face à la maladie. La journaliste se trouve donc chanceuse de n’avoir pas eu à connaître cette période pendant cette période de sa vie. Elle se trouve chanceuse.

« Dans mon cas, ça durait une matinée, ça durait quatre heures. Et je tenais psychologiquement précisément parce que j’étais accompagnée. Quand je me rappelle de ces matinées à l’hôpital pour mes séances de chimio… » explique avec émotion Agathe Auproux. 

Et la jeune femme arrive à tenir grâce à son amie. « C’est grâce à Alix qui était avec moi pratiquement tout le temps, c’est tellement important quand t’es dans cette chambre d’hôpital en train de recevoir des soins invasifs, lourds, extrêmement épuisants pour ton corps et du coup pour ta tête, d’avoir quelqu’un auprès de toi« .

Agathe Auproux: ses souvenirs douloureux lors de son cancer !
Agathe Auproux: ses souvenirs douloureux lors de son cancer !

Agathe Auproux se rappelle de sombres souvenirs

Mais Agathe Auproux se désole de la situation. « Et là avec la Covid, crise sanitaire, distanciation sociale, tout ça… Tu ne peux plus être accompagné d’un proche pendant tes séances de chimio« . Et le fait d’être seul rend la chose encore plus dure.

Psychologiquement, ne pas être distrait pendant les traitements peut causer des troubles psychologiques. Comme l’abandon par exemple. De son côté, la journaliste a eu la chance d’être très bien accompagnée par sa famille mais aussi ses amis.

Mais six mois après son traitement, Agathe Auproux apprenait qu’elle était en rémission de son cancer. Une joie qu’elle n’oubliera jamais. « Soyez fiers de vous et de vos accomplissements, quels qu’ils soient. Prenez une minute pour vous remémorer le chemin parcouru, faites preuve de gentillesse envers vous-mêmes. Force et courage dans vos luttes et vos combats ».

Depuis, si la jeune femme vit encore avec des cicatrices mentales, elle en a encore une physique. La marque de son cathéter. Une marque qui ne la dérange plus. « J’ai appris à l’aimer, elle ne me pose pas de problème. » Comme quoi l’acceptation est le premier pas.