fbpx
Buzz
Partager sur

Affaire Yann Moix: il répond aux accusations de maltraitance de son frère Alexandre !

Affaire Yann Moix: il répond aux accusations de maltraitance de son frère Alexandre !

Dans Touche pas à mon poste (TPMP), Yann Moix a tenu à répondre aux accusations de maltraitance de son frère Alexandre Moix !

Ce jeudi 7 novembre dans Balance Ton Post, Cyril Hanouna a reçu comme invité, Yann Moix. Ce dernier a pris la parole sur son livre, sur l’horreur qu’il a subi étant petit et sur les accusations de maltraitance de son frère Alexandre. L’homme a confié : « On accuse un enfant de frapper un autre enfant. On accuse un enfant de 6 ans de frapper un enfant de 2 ans. Et on accuse un enfant de 9 ans de frapper un enfant de 5 ans ».

Alexandre Moix a aussi ajouté : « Donc quand on m’accuse de maltraitance ce n’est pas l’homme de 51 ans qui est là. On accuse l’enfant. On accuse l’enfant de 1978 d’avoir fait ça. Il se trouve que je ne l’ai pas fait. Mais je considère qu’il y a dans cette affaire, deux martyrs. Il y a quelqu’un qui a été martyrisé de manière active. Toute mon oeuvre de 1996 à aujourd’hui, toute mon oeuvre, tous mes livres ne parlent que de ça ».

Yann Moix se confie aussi sur l’expérience traumatisante vécue par son frère Alexandre

L’écrivain du livre Orléans a aussi révélé : « J’ai été martyrisée activement. Et je considère qu’il y a une autre victime dans cette affaire. C’est pourquoi je n’ai aucune haine envers mon frère. L’autre victime est une victime passive. Il a été victime d’un spectacle atroce, du spectacle de son frère martyrisé ». Yann Moix affirme donc n’avoir jamais posé la main sur son petit frère.

Et concernant le silence d’Alexandre et son dénis sur cette affaire, Yann Moix l’explique de la façon suivante : « Il a regardé ma vie se déployer (…) J’ai tendu la main à mon frère des dizaines de fois, à chaque fois en échange j’ai eu une sorte de haine, il me reprochait de ne pas le faire participer à ma réussite. Tout ce que j’obtenais, il me reprochait de ne pas lui faire partager ».