fbpx
Buzz
Partager sur

Parisa (Les Marseillais): elle clashe ses haters

Parisa

La bookeuse des Marseillais, Parisa, a accordé une interview au magazine Voici et n’a pas hésité à clasher ses haters

Parisa, la bookeuse des Marseillais en Thaïlande, a beaucoup fait parler durant la diffusion des épisodes. En effet, la plupart des hommes, et nous les comprenons, ont bavé en voyant la sublime jeune femme. Son charme et son physique n’ont d’ailleurs pas laissé indifférent Julien qui a invité la jeune femme au restaurant durant leur séjour en Asie. Les deux protagonistes sont d’ailleurs sortis ensemble quelque temps mais leur histoire n’a pas vraiment aboutie. Si les hommes sont tous sous le charme de Parisa, la jeune femme subit malgré tout les critiques de certaines femmes comme elle l’a expliqué dans une interview pour le magazine Voici.

Parisa répond à ses haters

Les critiques ? Elles lui passent au dessus de la tête. En effet, Parisa a expliqué dans le magazine Voici : Pour moi, ce n’est pas vraiment une insulte : en Thaïlande, les filles les plus belles sont des ladyboys (…) Il y a beaucoup de jalousie. Il faut dire la vérité : certaines filles devraient se regarder dans un miroir. Après avoir parlé des critiques qu’elle subissait, la bookeuse est revenue sur son statut aujourd’hui. Est-elle en couple ou célibataire ? Elle a donné sa réponse au cours de l’interview.

Parisa a ajouté : Sur Facebook, j’avais déjà pas mal de déclarations d’amour, de demandes en mariage. Mais là, ça a triplé ! J’ai beaucoup de messages. Il y a un garçon qui m’a écrit ‘Je veux être ton esclave, faire tout ce que tu veux, porter tes bagages’. Il voulait me masser les pieds… Ça m’a fait rigoler . Et pour les personnes qui souhaiteraient tenter leur chance avec elle, voici les critères qu’il faut respecter : Le physique, c’est sûr…. Après, je peux trouver un garçon très beau, mais le feeling n’est pas là. Je fais très attention au feeling, à la complicité qu’on peut avoir. C’est surtout ça qui est important. Le physique ne fait pas tout.