fbpx
Buzz
Partager sur

On n’est pas couché: Aymeric Caron balance « dire que je suis un provocateur, c’est bidon »

On n'est pas couché: Aymeric Caron balance « dire que je suis un provocateur, c'est bidon »

Le chroniqueur Aymeric Caron, qui va quitter « On n'est pas couché », a fait quelques confidences et estime ne pas être un provocateur

Aymeric Caron va quitter l’émission On n’est pas couché et sera remplacer par Yann Moix à la rentrée. Connu pour sa grande gueule et ses clashs à répétition avec les invités, le chroniqueur ne laisse pas indifférent. Son absence risque donc de se ressentir sur le plateau. Si il ne fait pas l’unanimité comme auprès d’Enora Malagré qui n’avait pas hésité à le tacler sur le plateau de TPMP, le chroniqueur a fait quelques confidences sur son parcours dans l’émission et ses ressentis.

Aymeric Caron se confie sur On n’est pas couché

Lors d’une interview accordée au site dhnet.be, le chroniqueur se dit soulagé d’arrêter l’émission mais il est conscient de la chance qu’il a eu d’en faire parti : « J’ai toujours considéré avoir énormément de chance par rapport à plein de gens qui font un métier où ils se lèvent à 7 heures du matin et ne sont pas bien payés. Certains diront : Comment peut-il se plaindre de son travail ? C’est vrai… Simplement, c’est la pression qui peut être difficile à supporter, hormis la quantité de travail, qui fait partie du jeu si on veut vraiment bien préparer ses interviews. On n’est pas couché est une émission tellement regardée, tellement scrutée »a-t-il confié.

Aymeric Caron considéré comme un provocateur

Le chroniqueur de On n’est pas couché a toujours été considéré comme un provocateur. Un statut qui ne lui plait pas et il le fait savoir : « Cela fait partie évidemment des choses un peu dérangeantes dans cette émission : les clashs, les buzz… et pourtant y’en n’a pas toutes les semaines ! Souvent ce sont des séquences de 5 minutes sur une émission de 3h30. Il est logique dans une émission où on brasse, en plus, des opinions politiques, qu’il y ait au moins des échanges tendus quand on adopte un ton honnête. Mais quand on dit que Caron est un provocateur, c’est complètement bidon ! »

Avant d’ajouter : « Quand on regarde ce qui a beaucoup fait parler, je n’ai pas l’impression d’avoir été provocateur. J’ai le sentiment d’avoir posé des questions… Si le simple fait de poser des questions veut dire être provocateur, ça veut dire qu’on est dans une société malade où tout est aseptisé, où tout n’est que léchage de bottes ! La provocation aurait été d’insulter un invité – certains invités ne s’en sont jamais privés. Moi, je ne suis jamais tombé dans ces bassesses. La provocation aurait aussi été d’aller fouiller dans les poubelles, dans la vie privée, jamais je n’ai fait cela ! On est dans le questionnement journalistique. »

Crédit Photo : non-sto-people.com