fbpx
Buzz
Partager sur

Mon Incroyable Fiancé 3: Clara Springuel balance, « on m’a proposé Les Anges mais je ne suis pas à l’aise avec ces programmes »

Mon Incroyable Fiancé 3 : Clara confie, « j'aimerais bien être chroniqueuse à la télé »

Clara Springuel a expliqué au site Toutelatele qu’elle n’appréciait pas les programmes tels que la téléréalité

Ses déclarations peuvent sembler étranges mais elle a bien déclaré que la téléréalité n’était pas « son truc ». En effet, Clara Springuel a récemment accordé une interview au site Toutelatele et a expliqué que les programmes de téléréalité n’étaient pas « sa came », malgré le fait qu’elle ait participé à Mon Incroyable Fiancé 3.

Clara Springuel pas adepte de la téléréalité

Elle a expliqué au cours de son entretien avec le site Toutelatele : J’ai eu de nombreuses propositions, dont Les Anges. Mais j’ai tout refusé, je ne me sens pas à l’aise avec ces programmes. On m’a proposé des booking, etc. Tout ça représente beaucoup d’argent, mais ça ne me correspond pas, et je ne regrette pas. Mon rêve c’est le cinéma. Je veux y croire, même si Woody Allen ne m’a pas encore appelé.

Avant que le site ne lui rappelle qu’elle avait été animatrice pour Star24 durant le festival de Cannes : Oui, même si je n’ai pas trouvé cela très enrichissant, c’est trop ancré télé-réalité et people. En étant à Cannes, je pensais aller voir des films, et, pour le coup, ce n’était pas le cas ! Enfin, j’ai vu Woody Allen alors j’étais trop contente ! Mais cette expérience a permis de faire de belles rencontres professionnelles.

Les projets de Clara Springuel

La jeune femme a ensuite expliqué ce qu’elle souhaitait faire désormais : Pendant deux ans, j’ai fait du théâtre, des formations caméra… Mais le cinéma est un monde très fermé, et certaines choses qui permettent de réussir dans ce milieu ne me caractérisent pas vraiment, et je crains que cela me fasse défaut. Cela ne me met pas à l’aise du tout… Ça me dégoûte profondément ! Donc je reprends mes études (rires). J’ai fait un BTS en management. Mais manager des gens ne m’intéresse pas plus que ça. J’ai toujours voulu faire une école de journalisme. Ça coûte de l’argent, mais maintenant je peux la payer. Je vais donc rentrer en 3e année à l’ISCOM avant de tenter le concours de l’ESJ Lille.