fbpx
Buzz
Partager sur

Miss Bumbum 2015 : Qui aura les plus belles fesses du Brésil ?

Miss Bumbum 2015 : Qui aura les plus belles fesses du Brésil ?

La chaleur monte d'un cran cet été au Brésil ! Afin de promouvoir le concours Miss Bumbum 2015 qui aura lieu à la rentrée, les 27 prétendantes au titre du meilleur fessier ont défilé dans les rues de São Paulo. 

Le Brésil ne faillit pas à sa réputation de dénicheur de popotins en proposant une fois encore son fameux concours Miss Bumbum. Le principe est simple : 27 prétendantes, aux courbes très avantageuses et aux fessiers bien rebondis, représentent chacune un état de leur pays. Pour promouvoir le concours qui aura lieu à l’automne prochain, les jeunes femmes ont défilé en bikini vert et jaune, couleurs du drapeau national. Les habitants de São Paulo ont ainsi pu profiter de ce spectacle rafraîchissant et haut en couleur !

La dauphine de Miss Bumbum 2012 crée la polémique

Mais si certains se réjouissent allègrement de pouvoir zieuter sur les ronds postérieurs de ces demoiselles, d’autres y voient quelques inconvénients. Surtout depuis la polémique suscitée par l’état de santé d’Andressa Urach, la dauphine du concours de 2012. Prête à tout pour avoir des fesses aussi volumineuses que possible, la lauréate de 27 ans a risqué sa vie. Egalement présentatrice de télévision et mannequin, la jeune femme a connu d’importantes complications suite à une injection d’hydrogel et d’implants dans ses fesses. Et elle n’en n’était pas à son premier coup d’essai puisqu’elle avait déjà subi plusieurs interventions de chirurgie esthétique au cours des dernières années.

561x360_capture-ecran-video-noticiasr7com-andressa-urach
Andressa Urach à l’hôpital à cause de ses implants dans les fesses…

Elle a même faillit être amputée car la chair de sa jambe a littéralement été dévorée par le produits injecté (voir photo ci-dessus). Andressa Urach reconnaît aujourd’hui son erreur et admet avoir fait preuve de vanité. Elle a ainsi déclaré dans le Daily Mail : « J’ai vu ma vie défiler devant moi comme dans un film. J’avais honte et je savais que je ne méritais pas d’aller au paradis. J’ai demandé pardon et prié pour avoir une seconde chance, j’ai juré de réparer les erreurs que j’avais faites ».  Elle ajoute désormais avec plus de lucidité : « Je préfère avoir mes jambes et pouvoir marcher plutôt que de mourir ».