fbpx
Buzz
Partager sur

Zemmour et Naulleau: violente confrontation entre Éric Zemmour et Daniel Cohn-Bendit sur les migrants !

Zemmour et Naulleau: violente confrontation entre Éric Zemmour et Daniel Cohn-Bendit sur les migrants !

Eric Zemmour et Daniel Cohn-Bendit se sont opposés sur le plateau de « Zemmour et Naulleau » à propos de la crise des migrants

Suite aux attentats survenus à Paris, le 13 novembre dernier, le débat sur les migrants est relancé. L’un des kamikazes des attentats de Paris, visiblement syrien, est arrivé en Grèce via le flot de migrants. Ainsi, l’inquiétude grandit chez les réfugiés tandis que l’ONU appelle les Etats à ne pas revenir sur leurs promesses d’accueil des migrants. Ce mercredi, Eric Zemmour et Daniel Cohn-Bendit ont évoqué la crise des migrants le plateau de Zemmour et Naulleau, sur Paris Première. Le polémiste s’est en effet écharpé avec Daniel Cohn-Bendit au sujet de la crise des migrants.

Tensions entre Eric Zemmour et Daniel Cohn-Bendit dans Zemmour et Naullau

Sur le plateau de Zemmour et Naullau, la tension était palpable « Tant qu’on n’aura pas réussi à faire comprendre à nos populations, allemandes, italiennes, etc, que nous avons besoin les uns des autres pour répondre aux questions et problèmes d’aujourd’hui, ces problèmes seront beaucoup plus difficiles pour les Français » a commencé l’ex-eurodéputé, provoquant la colère d’Eric Zemmour.

« Sur le problème des réfugiés, aucun pays seul n’arrivera à répondre d’une manière humanitaire » au problème des réfugiés » poursuit Daniel Cohn-Bendit. De son coté, Eric Zemmour de plus en plus agacé a rétorqué : « Mais on n’est pas obligé de répondre de manière humanitaire. »

« Je préfère l’humanitaire à l’arrogance »

Le ton monte très rapidement lorsque l’ancien élu écologiste évoque le sort des juifs en Europe en 1938 « Le chantage à l’extermination des juifs, c’est indigne. Ça fait quarante ans que ça marche comme ça, c’est du sentimentalisme à deux balles et ça ne marche pas » s’énerve Eric Zemmour. Citant les 130 morts des attentats du 13 novembre dernier, le polémiste estime que l’humanitaire « mène le pays à la destruction et à la guerre ». « Je préfère l’humanitaire à l’arrogance » a insisté Daniel Cohn-Bendit.

Crédit Photo : youtube.com