Buzz
Partager sur

Youtube: des utilisateurs chantent faux pour éviter le copyright!

Youtube: des utilisateurs chantent faux pour éviter le copyright!
Partage
Partager sur Facebook

C'est une nouvelle mode, les youtubeurs décident de faire des reprises et de chanter faux pour contourner le copyright qui existe sur Youtube.

Ca y est les youtubeurs ont trouvé une astuce pour contourner le copyright. Certains ont décidé de faire des reprises et de chanter faux intentionellement pour contourner les droit d’auteurs. Les vidéos sont encore plus funs à regarder.

Un nouveau type de vidéo sur Youtube

Voici un nouveau type de vidéos qui est apparu sur Youtube. et ça grâce à l’appli TikTok. Sur cette dernière des gens se filment alors qu’ils dansent et font du play back. Sur Youtube certains créateurs de contenu ont donc crée un nouveau type de vidéos: commenter et/ou se moquer des perles trouvées sur TikTok. Seul soucis les youtubeurs doivent faire face à un problème en faisant ce genre de vidéos.

Le problème des vidéos playback de TikTok c’est qu’elles contiennent très souvent des musiques très populaires qui sont donc protégées par des droits d’auteurs.
Beaucoup de Youtubeurs ont donc eu quelques soucis avec la plateforme de vidéos Youtube lors de la mise en ligne de leur vidéos. Et surtout au moment de la monétiser à cause de la musique des extraits provenant de TikTok.

Il sont alors trouvé la solution parfaite!

Chanter faux pour contourner les droits d’auteurs

Les youtubeurs sont malins. Donc pour contourner le copyright ils ont trouvé une astuce parfaite. . Ils ont décidé de chanter faux pour éviter les droits d’auteurs!
Au lieu d’utiliser de la musique protégée par les droits et bien ils la chantent avec leurs voix.

Par exemple le YouTubeur Danny Gonzalez a remplacé la musique de l’application Tik Tok par une reprise un peu chelou de “In The End” (Linkin Park) accompagné notamment de beat box:

D’après The Verge cette technique est super efficace!. Grace à cette astuce les YouTubeurs peuvent notamment monétiser leur vidéo de commentaires d’extraits provenant de Tik Tok. Ils ajoutent plus d’humour grâce aux reprises volontairement ratées des chansons.

On est en ce moment en plein débat sur l’article 13 en Europe. Les plateformes comme YouTube doivent filtrer les vidéos avant publication afin de bloquer les contenus qui enfreignent le droit d’auteur autant dire un océan de vidéos.

Crédits photos: LP/Julie Menard