Buzz
Partager sur

Yassine Belattar clashe violemment Yann Barthès et LCI !

Yassine Belattar clashe violemment Yann Barthès et LCI !
Partage
Partager sur Facebook

Yassine Belattar a pris une décision radicale après les propos d'Eric Zemmour sur l'antisémitisme sur le plateau de LCI !

C’est une nouvelle polémique que vient de lancer Eric Zemmour. Il était l’invité de LCI, mardi 19 février. Et Yassine Belattar se trouve y être aussi chroniqueur. Mais il a décidé de donner sa démission après des propos polémiques. Le polémiste parlait des manifestations contre l’antisémitisme qui avait lieu le jour même sur Paris. Ce qui l’a dit n’a pas plus à Yassine Belattar qui l’a clashé. MCE vous en dit plus.

Eric Zemmour s’exprime sur l’antisémitisme

En effet le chroniqueur n’a pas du tout apprécié les propos de l’écrivain Eric Zemmour sur RTL, mardi 19 février. Le polémiste a décidé de revenir sur la manifestation contre l’antisémitisme qui s’est tenue le même jour. Il a expliqué que l’antisémitisme en France « est le produit d’une culture islamique qui vient de très loin ». Il a également défendu sur LCI les groupes identitaires français. Il affirme qu’ils ne faisaient que « défendre l’identité de la France contre l’islamisation ».

Yassine Belattar s’indigne

En effet Yassine Belattar, animateur radio à Nova et chroniqueur chez LCI, n’a pas vraiment apprécié les propos précédents. Et il a tenu à réagir très rapidement et il n’a pas fait les choses à moitié. Il s’en est même pris à la chaine, LCI, qui a décidé d’accueillir Eric Zemmour. Du coup sur Twitter, le chroniqueur a tout bonnement annoncé sa démission de la chaine d’information, ni plus ni moins. Il a donc avoué ne « plus avoir sa place sur LCI suite à (sic) ces propos indignes ». Par la suite il a affirmé dans l’interview à puremédias.com, qu’il démissionnait bel et bien. « Je ne vais pas laisser un facho venir à 9h et moi à 10h. », a t-il expliqué.

Mais il ne s’est pas arrêté là. Yassine Belattar a également demandé aux autres médias de réfléchir à deux fois avant d’inviter Eric Zemmour. « Quand j’allume la télévision, je ne sens pas que c’est la France », a-t-il confié. Il souhaite des « médias à la hauteur de la mixité sociale que l’on croise dans les rues ». Il a également taclé Yann Barthès au passage: « Il n’est même pas capable d’aller en Seine-Saint-Denis avec ses Stan Smith blanches. »