Buzz
Partager sur

Yann Barthès réagit à la crise entre l’Italie et la France en italien !

Partage
Partager sur Facebook

Yann Barthès a décidé de réagir dans Quotidien à la crise entre la France et l'Italie en parlant aux jeunes italiens dans leur langue !

Yann Barthès a décidé de s’adresser à de jeunes italiens dans leur langue dans l’émission Quotidien. Il a choisi de réagir aux tensions qu’i y a depuis quelques jours entre l’Italie et la France. L’animateur a montré également ses talents linguistiques. MCE vous en dit plus.

Yann Barthès réagit à l’actualité entre la France et l’Italie

En effet apparemment la situation entre la France et l’Italie ne semble pas aller pour le mieux. L’ambassadeur français en Italie s’est rendu à Paris pour participer à plusieurs consultations. Selon Agnès von der Mühll, la porte-parole du ministère des affaires étrangère, il faut faire face à « une situation grave » qui « n’a pas de précédent depuis la fin de la guerre ». Tout semble parti depuis que Luigi Di Maio, le vice-président du Conseil italien, a rencontré certains Gilets jaunes. Mais pour Yann Barthès cette actualité lui a servi pour faire son show dans l’émission Quotidien sur TMC.

Yann Barthès parle italien

En effet il n’a pas pu s’empêcher de s’adresser en italien lors de l’émission de Quotidien. « Bonjour à tous, la France a rappelé son ambassadeur à Rome. Ca craint entre nos deux pays. La dernière fois que ça a craint comme ça, c’était pendant la guerre' », a commencé Yann Barthès. « Ceci est un message pour les jeunes Italiens qui nous regardent et qui apprennent le français. Vous avez un gouvernement un peu bizarre. Je ne dis pas que c’est nous qui qui avons raison et que vous avez tort. Mais bon… », a-t-il poursuivi. « Tout ça pour dire que nous aimons l’Italie, nous aimons les Italiens. On est voisins. On vous embrasse. Eh… On est toujours copains hein ? Une bise à tous », a-t-il terminé. Mais ils bien entendu pas fait des bisous à tout le monde. « Sauf les gros connards de populistes. Bah oui, faut pas exagérer ».