fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: la nouvelle chroniqueuse de Cyril Hanouna a seulement 16 ans !

TPMP: la nouvelle chroniqueuse de Cyril Hanouna a seulement 16 ans !

TPMP vient d'accueillir une nouvelle recrue ! Cyril Hanouna a décidé d'intégrer une jeune femme de 16 ans autour de sa table de chroniqueurs !

Pour cette fin d’année 2002, TPMP a engagé une nouvelle chroniqueuse ! En effet, Cyril Hanouna pourra compter sur Satine Wallé, âgée d’à peine 16 ans, pour animer l’émission ! MCETV vous dit tout de A à Z.

Décidément, le programme phare de C8 en aura vu défiler des chroniqueurs ! Si en général ils sont 15 autour de la table, ils ont été très nombreux à être sur les fameux tabourets !

Et pas mal de personnes rêvent de s’asseoir en face de Cyril Hanouna ! En effet, TPMP a réussi à devenir une émission emblématique de la télé française !

Si certains critiques la légèreté du programme de C8, il n’empêche que les audiences sont là ! Et les fans ne loupent aucune quotidienne !

En effet, les chroniqueurs arrivent toujours à les faire rire ! Trop cool !

TPMP a même réussi à booster la carrière de certains chroniqueurs ! On pense tout de suite à Agathe Auproux ou Kelly Vedovelli qui sont devenues de vraies stars depuis leur passage sur C8 !

TPMP: la nouvelle chroniqueuse de Cyril Hanouna a seulement 16 ans !
TPMP: la nouvelle chroniqueuse de Cyril Hanouna a seulement 16 ans !

TPMP: Cyril Hanouna recrute une nouvelle chroniqueuse !

Grande surprise sur le plateau de TPMP hier soir ! En effet, les fans ont pu découvrir une nouvelle tête !

Il s’agit de la jeune Satine Wallé ! Cette dernière a donc une carrière de chanteuse puisqu’elle a participé à The Voice 2014 alors qu’elle n’avait que 10 ans !

La belle Satine avait déjà été l’invitée de TPMP le mois dernier. En effet, elle avait abordé les difficultés de sa notoriété !

Ainsi, elle avait confié à Cyril Hanouna et aux chroniqueurs : « Ça a commencé par des petites remarques, puis les remarques sont devenues plus blessantes (…) On me poussait, on me faisait tomber, on me mettait des claques, des coups-de-poings. Au bout du troisième coup, on s’est dit que ce n’était vraiment pas normal. Je me suis dit : ‘Ils vont me tuer. »

À présent, la jeune femme fait partie de l’équipe !