Buzz
Partager sur

TPMP: Matthieu Delormeau regrette le tribunal fait à Bernard de la Villardière !

TPMP: Matthieu Delormeau regrette le tribunal fait à Bernard de la Villardière !
Partage
Partager sur Facebook

Matthieu Delormeau a regretté que le programme de TPMP se transforme en tribunal face à Bernard de la Villardière. Les chroniqueurs sont revenus sur cette soirée.

Après le clash entre Bernard de la Villardière et les chroniqueurs de TPMP ce lundi 27 Février, le plateau a fait un rapide tour pour revenir sur ce débat houleux. Certains ont expliqué qu’il s’agissait d’une discussion de sourd. D’autres comme Matthieu Delormeau ont aussi regretté que personne ne prenne la défense de l’invité. Maxime Guény aurait, quant à lui, voulu un entremetteur entre les deux parties.

Les chroniqueurs reviennent sur le débat houleux avec Bernard de la Villardière

Ce lundi 26 Février, Bernard de la Villardière était l’invité de TPMP. Et le présentateur de « Enquête exclusive » n’a pas eu un très bel accueil. En effet, l’homme et surtout Rokhaya Diallo ont eu un gros clash concernant le port du voile. Et ce mardi, les chroniqueurs ont regretté la tension malaisante présente sur le plateau.

En effet, Benjamin Castaldi a aussi expliqué : « J’ai trouvé moi hier que les trois, que ce soit Gilles, Rokhaya, de La Villardière n’étaient pas bons. Sur le fond, j’ai très bien compris ce que vous vouliez exprimer Gilles et Rokhaya. C’est à dire le sentiment que parfois, il y a un amalgame fait par ce monsieur.

Avant d’ajouter aussi : « Lui il n’était pas bon non plus. Au début il était sur la retenue, puis très agressif, exposant des choses qui m’ont dérangé. Je trouve ça très dommageable pour la cause qu’on a essayé de mettre en avant dans l’émission. C’était de parler calmement d’un problème. Ce n’était ni bon pour lui, ni pour nous. J’ai regretté la tournure prise par ce débat. »

Matthieu Delormeau regrette le côté tribunal de TPMP

Le chroniqueur Matthieu Delormeau a aussi expliqué avoir regardé cette scène de chez lui. Et le jeune homme a confié : « Je l’ai regardé de chez moi. Ce qui m’a dérangé, c’est que c’était Bernard contre TPMP. J’aurais bien aimé qu’il y ait quelques personnes qui osent aller de son côté de temps en temps. Il y avait un côté tribunal qui ne ressemble pas à l’émission. »

En conclusion, Isabelle Morini-Bosc a aussi balancé avoir été « anesthésiée » par « son voisin de gauche (Gilles Verdez) qui criait et sa voisine de droite (Rokhaya Diallo) qui criait aussi ».