fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Matthieu Delormeau se fait gifler par Jean-Luc Lemoine

TPMP: Matthieu Delormeau se fait gifler par Jean-Luc Lemoine

Une fois de plus, Matthieu Delormeau s'est fait frapper par un de ses camarades sur le plateau de TPMP. Cette fois-ci, Jean-Luc Lemoine en fut l'auteur.

Ce mardi 21 mars, Matthieu Delormeau a encore pris cher sur le plateau de TPMP. Il fallait élire un président du PAF. Non seulement il ne s’est pas fait élire, mais Jean-Luc Lemoine l’a giflé.

Matthieu Delormeau, perdant des présidentielles

Ce mardi 21 mars, il fallait élire le président du PAF dans TPMP. Les chroniqueurs ont tous fait des propositions. Si Matthieu Delormeau était très investi dans sa campagne, ce fut tout de même Jean-Luc Lemoine qui l’emporta. Pourquoi? Parce que c’est « le seul à pouvoir aller en boite de nuit sans se mettre torse nu. » Une qualité essentielle pour réussir à présider l’émission. L’homme des quatre quarts l’a emporté avec 57% des suffrages. Mais le blond était énervé de la situation. Ce dernier a essayé de s’exprimer à propos de Benoît Hamon. « Je voudrais quand même dire quelque chose du Benoît Hamon », a t-il commencé, peu sur de lui. « Oui? », demanda Cyril Hanouna. « Ah, donc je peux le dire? Générique après? »

Et là, c’est le drame…

Cyril Hanouna semblait énervé qu’il prenne tant de temps à parler. « Oui, comme tu veux !! », lui a t-il répondu sur un ton impatient. « Je t’emmerde », lui a alors sorti Matthieu Delormeau. Jean-Luc Lemoine a alors quitté son pupitre et s’est déplacé vers Matthieu Delormeau. Face à lui, il lui asséné une gifle derrière la tête. Une scène très humiliante pour le blond. Cyril Hanouna a senti que la situation dégénérait, et a alors décidé de lancer le générique très rapidement pour que les téléspectateurs ne voient pas la suite. Une séquence qui a été la cause de nouvelles plaintes auprès du CSA… Ce n’est en effet pas la première fois que Matthieu Delormeau se fait humilier de la sorte. Depuis qu’il est là, il est très souvent le bouc émissaire de l’équipe. La veille, un vrai politicien était sur place : Nicolas Dupont-Aignan, candidat à la présidentielle de cette année.