fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Laurent de Koh-Lanta exprimera sa colère sur le plateau !

TPMP: Laurent de Koh-Lanta exprimera sa colère sur le plateau !

Sur le plateau de TPMP, Laurent de Koh-Lanta exprimera sa colère sur le plateau ! Il reviendra sur l’ampleur des menaces de mort. MCE TV vous raconte donc tout en détail !

Ce soir, Laurent de Koh-Lanta est invité sur le plateau de TPMP. C’est ce qu’a donc annoncé l’émission sur Twitter : « Après avoir été menacé de décapitation, Laurent, candidat de #KohLanta et prof d’histoire, est plus que jamais dans l’actualité. »

« Mais face à cette histoire Laurent est en colère ! Pourquoi ? Il nous dira tout ce soir en exclusivité sur le plateau de #TPMP dès 19h40 ! »

Et pour cause ! Laurent parlera des menaces de morts qu’il a reçues sur les réseaux sociaux. En effet, le candidat de Koh Lanta a eu la peur de sa vie !

Il a donc reçu des menaces de décapitation de la part d’un internaute de 30 ans. Ce dernier a dit qu’il lui ferait la même décapitation du prof d’histoire-géo Samuel Paty.

Un véritable choc pour l’aventurier de Koh-Lanta. Résultat, l’homme a été arrêté le 3 novembre. Il est donc condamné à 18 mois de prison au Bois d’Arcy. Dont 12 ferme et 6 avec sursis.

TPMP: Laurent de Koh-Lanta exprimera sa colère sur le plateau !
TPMP: Laurent de Koh-Lanta exprimera sa colère sur le plateau !

TPMP : Laurent exprimera sa colère

C’est donc sur le plateau de TPMP qu’il parlera en détail de cette affaire ! Et une chose est sûre, il est très en colère contre la production !

Dans TPMP, il parlera donc du fait que la production ait sorti cette affaire alors qu’il préférait qu’elle reste privée. 

Denis Brogniart avait d’ailleurs répondu« À aucun moment il n’y a eu une quelconque interférence de notre part, il est donc totalement libre de dire ce qu’il veut sur les réseaux sociaux ».

« Les aventuriers de Koh-Lanta peuvent donc montrer ce qu’ils veulent, la seule chose c’est de respecter la confidentialité et de ne pas donner d’information sur ce qui peut se passer après. »

« Il y a donc une clause de confidentialité (…) Dans ce contexte là, on est au soutien. On est avec Laurent, pour l’aider dans toutes les démarches qu’il pourrait entreprendre contre ce type qui lui a donc proféré des menaces sur les réseaux sociaux. »