fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: la coiffeuse de l’émission clashe Matthieu Delormeau !

TPMP: la coiffeuse de l'émission clashe Matthieu Delormeau !
Partager
Partager sur Facebook

TPMP réserve de grosses surprises à ses téléspectateurs en ce début de semaine. A commencer pa le conseil de classe de Matthieu Delormeau !

La semaine repart en folie pour TPMP et toute son équipe. On y retrouve donc une belle brochette de chroniqueurs bien en forme, eux qui l’étaient déjà la semaine dernière. Autour de la table en ce lundi 27 mai, Christine Kelly, Jean-Michel Maire, Kelly Vedovelli ou encore Doc Gynéco.

Des alliés de Cyril Hanouna bien fidèles au personnages. Sur TPMP en ce 27 mai, c’est également le moment de débuter de grandes séquences. Celle des conseils de classe des chroniqueurs, à l’occasion de la fin de saison. Aujourd’hui donc, c’est au tour du susceptible Matthieu Delormeau. Lui qui n’apprécie pas toujours la critique va devoir se frotter au pics les plus pointus de certains…

TPMP: Matthieu Delormeau sévèrement clashé !

Le conseil de classe, c’est le bon moyen de dire tout ce que l’on pense. Et aussi, d’en mettre plein la tête à celui que l’on vise. Dans la vie, comme dans TPMP, les « juges » ne se montrent pas toujours cléments et ont souvent beaucoup de choses à dire. 

Concernant Matthieu Delormeau sur TPMP, le dossier est large et tout le monde a quelque chose à dire. Le personnage ne laisse pas indifférent. Et il est parfois apprécié, parfois détesté. Avec Kelly, Matthieu est ange, quelqu’un de bien, qu’elle porte dans son coeur.

Pour Christine Kelly aussi, Matthieu fait bien son travail sur TPMP malgré sa susceptibilité. Pour Jean-Michel, le ton de l’humour est à l’honneur. Et enfin, pour Benjamin Castaldi : Matthieu, c’est la goutte de trop. Des critiques qualifiées comme de la « jalousie », par ce dernier. Qui y vois une guerre entre animateurs…

Après un gentil 0,5 de la part de Gilles Verdez, Matthieu affronte donc Soraya :

« Matthieu a fait un peu d’efforts, par rapport à l’année dernière. Bon, il ne sait toujours pas nos prénoms, je suis désolée je le dis. Tu ne nous calcules pas. Je parle au nom des maquilleuses, des coiffeuses (…) Je ne suis pas ton amie, comme t’as dit en intro, grand mythomane !«