Buzz
Partager sur

TPMP: Julien Bert sort du silence après sa condamnation pour trafic de drogue !

Partage
Partager sur Facebook

Ce soir dans TPMP, l'équipe reçoit Julien Bert. La star de télé-réalité fait en effet le buzz avec ses déboires contre la justice.

Ce soir dans TPMP, retour sur de nombreuses histoires croustillantes, mais aussi sur de nombreuses polémiques.

Jimmy Mohammed, chroniqueur de TPMP et médecin, s’en est d’ailleurs pris à Quotidien. Christine Kelly a révélé avoir failli sortir avec Doc Gynéco. Et l’équipe revient surtout ce soir sur le cas judiciaire de Julien Bert, candidat de télé-réalité.

TPMP: Julien Bert crée le débat sur TPMP !

Il y a cinq ans, Julien Bert était ilplIue dans une histoire de trafic de stupéfiants. Le célèbre personnage de télévision a en effet été condamné à pas moins de deux ans de prison, dont 6 mois avec sursis. Des actes qui le suivent encore aujourd’hui, jusque sur le plateau de TPMP.

En effet, l’équipe de TPMP revient ce soir sur le cas de Julien Bert, suivi par des centaines de milliers de personnes sur les réseaux sociaux. Finalement, ce dernier devrait d’ailleurs avoir à payer 20 000 euros d’amende.

Selon Le Progrès, Julien Bert aurait servi de transporteur de drogue, à l’aide de valises remplies de substances illicites. L’affaire aurait d’ailleurs eu lieu dans un aéroport de République dominicaine. Jusqu’à aujourd’hui, il nie les faits.

Et il se défend surtout ce soir dans TPMP. Devant chroniqueurs, Cyril, spectateurs et téléspectateurs.

Pour Julien Bert, il s’agissait d’une association de malfaiteurs. Après de mauvaises rencontres à Punta Cana, le jeune homme explique dans TPMP avoir été menacé. Ainsi, ses valises auraient même été échangées par ces derniers, sans son propre consentement. Il aurait même dû se battre pour pouvoir récupérer son passeport.

Julien Bert affirme finalement sur le plateau de TPMP :

« J’ai rencontré des gens sur Paris, on m’a proposé un voyage à Punta Cana en échange de publicité, j’ai accepté. C’est une personne que je n’avais vue qu’en boîte de nuit. Tout le séjour s’est très bien passé. Le dernier jour, cette personne nous a dit qu’on n’allait pas rentrer avec nos valises mais avec d’autres valises… Avec mon meilleur ami, on a compris où on mettait les pieds, j’ai dû me battre pour récupérer mon passeport. Mon nom est salit, ça fait de la peine à ma famille et à mes amis cet acharnement médiatique. »