fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Jean-Pierre Pernaut s’en prend à Laurent Ruquier sur C8 !

TPMP: Jean-Pierre Pernaut s'en prend à Laurent Ruquier sur C8 !

Jean-Pierre Pernaut règle ses comptes avec Laurent Ruquier sur le plateau de TPMP ! On vous donne plus de détails.

Jean-Pierre Pernaut règle ses comptes avec Laurent Ruquier dans l’émission TPMP ! MCE TV vous  donne plus de détails.

On apprenait mardi le départ de Jean-Pierre Pernaut du JT de 13 heures de TF1 ! Une nouvelle surprenante pour les téléspectateurs qui ont pris l’habitude de ce rendez-vous quotidien.

Voilà qu’après 33 ans de JT, le journaliste quitte le journal pour se consacrer à d’autres projets. D’ailleurs on pourra le retrouver pour présenter des émissions de longs reportages sur TF1.

Il présentera aussi une nouvelle émission sur LCI. Le journaliste a donc décidé d’entamer une nouvelle expérience avec le Groupe TF1. D’ailleurs, il pourra toujours partager avec son public sa passion pour le patrimoine et les régions.

Ainsi, Jean-Pierre Pernaut était présent sur le plateau de TPMP afin de discuter de sa décision. Il a d’ailleurs précisé qu’il y avait certaines personnes qu’il n’aimait pas dans le métier.

TPMP: Jean-Pierre Pernaut s'en prend à Laurent Ruquier sur C8 !

TPMP: Jean-Pierre Pernaut pas très fan de Laurent Ruquier

Ainsi, invité sur le plateau de TPMP, le journaliste a confié qu’il n’était pas très fan de certaines personnes du métier. Sans vraiment vouloir dévoiler de noms !

Mais c’est sans compter sur Nathalie Marquay qui ne s’est pas privé de citer le nom de Laurent Ruquier. Jean-Pierre Pernaut s’est donc expliqué.

« C’est pas que je ne l’aime pas. »explique-t-il sur le plateau de TPMP. Il précise d’ailleurs qu’il n’a rencontré le présentateur de France 2 qu’une seule fois.

« Pendant des années avec son ami Baffie ils m’ont fracassé en disant « C’est l’homme du gouvernement » » explique le journaliste. Avant d’ajouter « Heureusement j’ai eu 15 gouvernements donc je dois changer de gouvernement souvent. »

« Un jour je suis chiraquien, puis sarkozyste… Un autre jour je suis macroniste et là on dit que je suis anti-macroniste. » regrette le journaliste de TF1. Il explique enfin sur le plateau de TPMP que c’était agaçant pour lui d’être « une sorte de cible » pour la simple raison que son JT soit différent.