fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Jean-Michel Maire convoqué par la police dans l’affaire du baiser forcé en plateau !

TPMP: Jean-Michel Maire convoqué par la police dans l'affaire du baiser forcé en plateau !

Du côté de TPMP, il y a de l’action ! En effet, le chroniqueur Jean-Michel Maire doit se faire entendre par la police après l’histoire de son baiser “forcé” diffusé sur TPMP. Soraya Riffi avait bel et bien porté plainte… MCE t’en dit plus !

Tout d’abord, le chroniqueur de TPMP, Jean-Michel Maire doit bel et bien se rendre à la police pour s’expliquer au sujet de son “baiser forcé” diffusé sur TPMP.

En effet, la jeune et jolie Soraya Riffi a bel et bien porté plainte contre le chroniqueur de TPMP.

MCE revient donc sur cet événement !

Un baiser forcé sur le sein !

Tout commence lors de l’émissions des “35 heures de Baba”, une sorte de marathon de la télé, Soraya est à l’antenne.

Si l’on regarde de plus près, la description facebook de cette jolie fille, on découvre qu’elle est danseuse orientale indienne !

A un moment, Jean-Michel Maire lui colle un petit baiser sur le sein. Seul problème ? Elle n’était pas d’accord !

Cette jeune femme passionnée de danse aurait très mal vécu ce moment. A en croire son passé, son physique peut lui jouer des tours.

Lorsqu’elle est interrogé par Slate, elle parle de ses “fesses” rebondies comme une sorte d’handicap:

« Je tiens ça de ma mère (…) Pour être décente je venais en jogging -des leggings dominos de Décathlon. Ça n’allait pas. Je leur ai dit que je voulais bien me mettre en tailleur, mais que j’allais ressembler à Nabilla ! Et que je n’allais pas non plus me mettre en burqa pour me cacher ! » dit-elle.

Un avertissement de la part du CSA

Pour TPMP, c’est le coup de massue ! Le CSA a donc recarder l’équipe de TPMP, et le conseil d’état se range de leur côté:

« Le carac­­tère humo­­ris­­tique du programme n’était pas de nature à justi­­fier une séquence qui ne pouvait que bana­­li­­ser un compor­­te­­ment consis­­tant à embras­­ser une femme contre sa volonté mani­feste »

D’autre part pour le principale accusé, Jean-Michel Maire, il s’est rendu hier à la police selon Closer.