fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: l’incroyable anecdote de Matthieu Delormeau sur Patrick Bruel !

TPMP: l’incroyable anecdote de Matthieu Delormeau sur Patrick Bruel !

Sur le plateau de l'émission « TPMP », Matthieu Delormeau a révélé une anecdote incroyable sur le chanteur Patrick Bruel

Depuis ses débuts dans TPMP, Matthieu Delormeau fait beaucoup parler de lui. Alors qu’il était détesté par les chroniqueurs, il est aujourd’hui très apprécié sur le plateau de l’émission. Et pour cause, Matthieu Delormeau s’entend très bien avec Cyril Hanouna et n’hésite jamais à relever des défis et confier certains détails sur sa vie privée. Mais dernièrement, Matthieu Delormeau a fait parler de lui pour d’autres raisons. En effet, le chroniqueur a révélé une anecdote incroyable sur Patrick Bruel.

Matthieu Delormeau, grand fan de Patrick Bruel

Matthieu Delor­meau est un grand fan de Patrick Bruel. C’est lui qui l’avait confié dans TPMP à l’oc­ca­sion de la venue du chan­teur/acteur sur le plateau de l’émis­sion « Je connais ses chan­sons par cœur » a-t-il assuré, avant de prou­ver qu’ef­fec­ti­ve­ment, il maîtri­sait sur le bout des doigts les grands tubes de l’ar­tiste. Il faut dire que le chro­niqueur était adoles­cent à l’époque où Patrick Bruel était au sommet de sa gloire « Quand j’avais 18 ans, j’étais un fan total, c’était la Bruel Mania » a-t-il raconté avec amusement.

Le chroniqueur de TPMP raconte une anecdote incroyable

L’histoire s’est déroulé un été, à Saint-Tropez, et le jeune Matthieu Delor­meau était assez rebelle. Alors qu’il avait désobéit à son papa et enfour­ché son scoo­ter pour aller faire la fête avec un ami dans les bars du port, le scooter du jeune homme est tombé en panne.« On avait bu, tout ça, tout ce qu’il ne fallait pas » La seule solu­tion, c’était donc le stop. Les deux jeunes hommes ont donc attendu qu’une voiture accepte de les prendre. Une Jeep blanche s’est fina­le­ment arrê­tée et à son bord, ils ont pu reconnaître Patrick Bruel accompagné d’une blonde.

Sympa, le chan­teur les a fait monter et les a dépo­sés devant leur maison de vacances. Si de son côté, Patrick Bruel ne s’est souvenu que de la Jeep blanche, il a admis que l’his­toire était tout à fait possible : « J’avais dû vouloir impres­sio­ner la fille qui était à côté de moi, en lui montrant que j’étais un mec sympa… » s’est-il amusé.