fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Gilles Verdez en larmes dénonce une blague de Laura Laune sur la Shoah

TPMP: Gilles Verdez en larmes dénonce une blague de Laura Laune sur la Shoah
Partager
Partager sur Facebook

Ce lundi 22 Janvier, le chroniqueur de TPMP, Gilles Verdez a dénoncé très touché une blague de Laura Laune sur la Shoah.

Ce vendredi 19 Janvier, l’humoriste Laura Laune, grande gagnante de « La France a un incroyable talent » a suscité une grande polémique. En effet, invitée au 20h sur la chaîne France 2, elle a fait une blague sur la Shoah. De nombreuses personnes se sont dites choquées et blessées. Gilles Verdez a dénoncé cette blague dans TPMP.

France télévision pointe du doigt France 2 après une blague sur la Shoah

Laura Laune est une humoriste qui a participé cette année dans l’émission « La France a un incroyable talent ». Le public et le jury ont tellement apprécié son humour qu’ils en ont fait la grande gagnante pour cette 12ème édition. Invitée au JT du 20h sur la chaîne France 2, Laura Laune est restée dans son personnage et a fait une blague sur la Shoah. Une plaisanterie qui n’est pas du tout passée et qui a blessé de nombreux téléspectateurs.

France télévision a aussi pointé du doigt la chaîne pour avoir diffusé cette séquence. L’animateur de TPMP, Cyril Hanouna, est lui aussi intervenu à propos de cette blague. Il a écrit sur son compte Twitter : « France 2 qui laisse des blagues antisémites dans le JT. C’est normal alors ? En détente ! On en parle ce soir ! C’est ou en fait ».

Gilles Verdez dénonce la blague de Laura Laune dans TPMP

Le chroniqueur Gilles Verdez a lui aussi pris la parole pour dénoncer cette blague de mauvais goût. Emu aux larmes, il a déclaré sur le plateau : « Depuis vendredi, je suis hyper touché parce que pour moi, on a dépassé les frontières de l’acceptable. Et moi je vous le dis, que ce soit en spectacle, en journal télévisé, on ne peut pas rire de la Shoah. C’est de la barbarie, c’est la honte de l’espèce humaine. Pour le respect de la mémoire des morts, je suis révulsé. Je reste calme, car vous me demandez de rester calme, mais je suis meurtri ».

Soutenu par Benjamin Castaldi et Laurent Baffie, Gilles Verdez a lui aussi été très blessé par cette blague sur la Shoah.

Source : non-stop-people