Buzz
Partager sur

TPMP: Gilles Verdez attaque à nouveau Stéphane Bern !

TPMP: Gilles Verdez attaque à nouveau Stéphane Bern !
Partage
Partager sur Facebook

En début de semaine, on vous parlait du petit clash qui a eu lieu entre Gilles Verdez et Stéphane Bern. Le chroniqueur en remet une couche dans TPMP !

En début de semaine, Gilles Verdez avait donc attaqué une première fois Stéphane Bern dans TPMP. Le chroniqueur avait en effet pris le partie de Yann Moix, en déclarant que le présentateur de « Bons Baisers d’Europe » évoquait des sujets qui n’intéressaient personne… Celui-ci avait immédiatement rétorqué avant la fin de l’émission, en envoyant un message a Cyril Hanouna. Ce mercredi 8 Novembre, Gilles Verdez a donc tenu à remettre le sujet sur la table… Et n’y a pas été de main morte !

MCE vous en dit plus…

Gilles Verdez attaque à nouveau Stéphane Bern !

Ainsi, dans sa réponse, Stéphane Bern a employé le terme « énergumène » pour parler de Gilles Verdez. Un mot qui n’a absolument pas plu au chroniqueur, qui lui a donc a nouveau renvoyé la balle ce mercredi, dans TPMP. « Stéphane Bern, je le prenais pour un grand homme. Un grand homme du passé, qui restaure de vieilles pierres, mais un grand homme quand même. Et là, maintenant, je suis extrêmement déçu.(…) Je vais vous dire qui il est : c’est un minuscule animateur doublé d’un malotru, un mot qu’il comprend. », a-t-il déclaré dans un premier temps.

Gilles Verdez n’a ensuite pas hésité à s’adresser directement au principal concerné. « Et je vais m’adresser à lui directement, si vous me le permettez : Stéphane Bern, il n’y a plus de roi en France ! Louis XVI a été guillotiné. Vous n’êtes le roi de rien, vous n’êtes même pas le roi du PAF, Stéphane Bern ! (…) Si jamais vous venez ici, moi je ne me déroberai pas. Parce que contrairement à vous, je ne suis pas un lâche », a-t-il conclu. Stéphane Bern va-t-il répondre ? Affaire à suivre…

Cyril Hanouna prend la défense de Stéphane Bern !

Bien heureusement, Cyril Hanouna a coupé court à ces attaques, en désapprouvant les propos du chroniqueur. « Gilles, vous ne pouvez pas vous permettre de fracasser tout le monde et de reprocher aux gens de dire derrière ‘J’ai pas envie de le voir’ ! T’as un mec, il te fracasse toute la journée et après il t’invite chez lui. Tu dis non, c’est bon ! », a-t-il lancé pour défendre Stéphane Bern.

On attend la suite de ce combat de coq dans les jours à venir…