fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP : Doc Gynéco fait une étonnante révélation sur son salaire.

TPMP : Doc Gynéco fait une étonnante révélation sur son salaire.

Le chanteur et nouveau chroniqueur de TPMP régale par ses anecdotes.Il dévoile ce qu’il fait de son salaire en tant que chroniqueur sur TPMP;

Le rappeur phare des années quatre-vingt dix, officie aussi depuis quelques semaines sur TPMP.
Pas très étonnant quand on sait que « Baba » s’entoure de chroniqueurs aux parcours aussi différents les uns des autres. Surtout que les deux stars se connaissent depuis de nombreuses années.

En effet, un ancien clip de Doc Gynéco a refait surface. On y voit Cyril Hanouna dansait quelques secondes avec le rappeur.Quelques années plus tard, Cryil Hanouna n’a pas hésité à rappelé son ami pour devenir chroniqueur de son émission.

Depuis il régale ses collèges avec ses phases lunaires.

Doc Gynéco : ce qu’il fait de son salaire de TPMP

Julien Courbet,ancien chroniqueur de TPMP était l’invité de l’émission de ce mercredi 17 avril. A l’occasion, Cyril Hanouna lui a posé quelques questions. Une seule a bien surpris le public. Il lui a demandé : qui selon lui ne mérite pas son salaire autour de la table.

Julien Courbet, très gêné n’a pas eu le temps de répondre que Doc Gyneco, s’est désigné. Soulagé, Julien Courbet enchaîne les questions et fini par lui demandé ce qu’il fait de son salaire en tant que chroniqueur.

Ni une, ni deux le chanteur a aussi répondu : « Je ne regarde pas, j’envoie tout à des associations…Je garde les impôts et j’envoie tout le reste ». Un initiative salué et applaudie par le public et es autres chroniqueurs.

Cyril Hanouna avait aussi révélé les salaires de ses chroniqueurs. De 300€ à 1500 € selon la notoriété de chacun. Un salaire plus que correcte pour décortiquer l’actualité autour de «  Baba ».
Quelque soit le salaire de Doc Gynco, Bruno Beaussir, de son vrai nom reste un homme généreux au grand coeur.

Le rappeur, vit aujourd’hui de ses showcases et de ses droits d’auteur musicaux quand il n’est pas autour de la table de Baba.