fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: D8 ne rediffuse pas l’émission avec Booba à cause de sa casquette, il s’explique !

TPMP: D8 ne rediffuse pas l’émission avec Booba à cause de sa casquette, il s’explique !

Le rappeur n'aurait pas reçu de consigne particulière concernant le port de sa marque à l'antenne de TPMP !

La chaîne avait décidé de ne pas rediffuser le passage de Booba dans TPMP à cause de la marque visible sur sa casquette.

D8 ne rediffuse pas TPMP

Habituellement, D8 rediffuse tous les matins le talk-show de Cyril Hanouna qui est passé la veille. Le matin du 1er juin dernier, TPMP n’a pas été diffusé. L’invité de la veille était Booba. Le rappeur était venu faire la promotion de sa nouvelle chaîne OKLM TV, sur laquelle il va peut-être faire une campagne contre l’homophobie avec Cyril Hanouna et Matthieu Delormeau. Le DUC de Boulogne, même s’il a réglé ses comptes avec l’ancien présentateur de NRJ 12, n’a pas tenu de propos violents ou diffamatoires. Le problème était sa casquette. En effet, Booba portait une casquette sur laquelle le nom de sa marque, UNKUT, était clairement visible. Or, il est interdit de porter, de montrer ou de citer de marque à l’antenne. Cela peut être considéré comme de la publicité ou comme un placement de produit. Ce genre d’action est susceptible d’être sanctionnée par le CSA. D8 n’a donc pas voulu prendre le risque d’être sanctionnée une cinquième fois.

Pas la faute du rappeur

Selon la chaîne, le responsable serait le rappeur lui-même: « Il a refusé de l’enlever et nous avons fait l’émission comme ça » s’est défendue D8. Cependant, celui qui pense avoir une meilleure oreille musicale que les coaches de The Voice n’a pas la même version. Interrogé par TVMag, Booba s’est défendu: « On ne me l’a pas demandé directement mais ça a dû être refusé par quelqu’un de mon entourage. » a-t-il déclaré. Le rappeur respecte pourtant à la lettre les recommandations du CSA pour sa chaîne OKLM TV, où il diffuse des reportages et des clips sur la culture urbaine: « On est obligés. En gros, on a le droit de tout passer sauf du porno. C’est une liberté qu’on apprécie. Je n’ai pas besoin de censurer ou bipper les gros mots. C’est un nouvel état d’esprit. ».

Retrouvez l’article complet en cliquant ici.