fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Cyril Hanouna, ravi qu’Arthur se fasse descendre par son invité (vidéo)

TPMP: Cyril Hanouna, ravi qu'Arthur se fasse descendre par son invité (vidéo)
Partager
Partager sur Facebook

Le clash entre Arthur et Cyril Hanouna est loin d'être fini. La preuve, nous n'en sommes qu'au deuxième épisode de Dites-le à Baba, et il en parle déjà.

Ce mardi 21 février, Cyril Hanouna était de retour dans un nouvel épisode de « Dites-le à Baba ». Une émission faisant entièrement partie de la franchise Touche pas à mon poste, et la remplaçant pendant un moment.

Dites-le à Baba: si le premier épisode était amusant…

Lors du premier numéro, ce lundi, l’heure était aux rire. Une dominatrice est venue sur le plateau et avait traité Cyril Hanouna de « petite sal**e », le rendant ainsi hilare. Peu avant elle, c’était un gobeur de flans et un bananophobe (maladie dont souffre Louane Emera) qui ont défilé sur le plateau, suivis d’une spécialiste des bonnes manières. Baba en avait aussi profité pour faire un petit tacle à Patrick Sebastien sur les siennes. Mais rien de méchant : comme on le sait, l’animateur est son ami. On ne peut pas en dire autant d’Arthur. Les deux animateurs ne peuvent plus se voir en peinture. Récemment, Benjamin Castaldi avait donc demandé à Cyril Hanouna quand est-ce qu’il se réconcilierait avec lui, et il avait répondu que jamais. Qu’Arthur l’avait trahi, et que c’était fini. Opinion que semble partager l’invité que Baba a reçu hier soir dans l’émission sur C8 : Bernard Montiel.

… le deuxième a donné lieu à des règlements de comptes entre Cyril Hanouna et Arthur!

« On m’avait un peu trahi, a ainsi expliqué Bernard Montiel. On m’avait promis une autre émis­­sion où je comp­­tais m’épa­­nouir. (…) On m’a fait croire que j’al­­lais l’avoir, je ne l’ai pas eue, donc je me suis énervé. (…) J’avais dit qu’Ar­thur ne savait pas lire un promp­teur. ll est monté là-haut, à la direc­­tion, en se plai­­gnant… ».
Amusé que ce dernier partage son avis, l’animateur s’en est aussi donné à coeur joie, imitant sa voix de manière aiguë. Bien que l’événement ait eu lieu il y a treize ans, Arthur semble ne pas avoir tourné la page : « Quand on se croise, c’est genre ‘je n’existe pas’, je suis un ecto­plasme », a terminé Bernard Montiel, qui animait Vidéo Gag. Cyril Hanouna a enchaîné : « Moi quand on se croise, il change de trot­toir. Bizar­­re­­ment… »