fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Cyril Hanouna prend la défense de son rival Yann Barthès !

TPMP: Cyril Hanouna prend la défense de son rival Yann Barthès !
Partager
Partager sur Facebook

A la surprise générale et après l’incendie de Notre-Dame, Cyril Hanouna prend la défense de son rival de toujours Yann Barthès !

Après la catastrophe impensable de l’incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi soir dernier. Toutes les chaines d’informations et médias français se sont succédés pour faire la couverture de l’évènement. A la suite de ces différents prime spéciaux. Certaines chaines et émissions  attaquées pour la couverture qu’elles ont faite de l’incendie sur les réseaux sociaux.

Contre toute attente, Cyril Hanouna monte au créneau pour défendre son ennemi de toujours Yann Barthès. Les téléspectateurs attaquent Yann Barthès pour la couverture minimale faite de l’incendie dans son émission concurrente de Touche pas à mon poste. Mais c’est sans compter sur Cyril Hanouna qui n’hésite pas à prendre la défense de son rival.

Cyril Hanouna surprend

« J’ai vu beaucoup de tweets concernant l’émission Quotidien ou plein de gens se sont plaints en disant : ‘ils ont prévu de parler du discours de Macron, ils n’ont parlé de la Cathédrale Notre-Dame qu’à la fin’ Sachez qu’ils ne sont pas en direct Quotidien car il y a 20 minutes d’écart. Ils ont essayé de faire le maximum possible pour essayer de couvrir l’évènement. »

Un commentaire aussi très surprenant pour l’animateur vedette de C8. Il continu « J’ai vu beaucoup de gens leur tomber dessus mais, ce ne sont ni des amis ni des ennemis, et moi, je n’aime pas quand on s’acharne sur des mecs dès qu’il y a une erreur. Ce n’est pas de leur faute. »

En conclusion, Cyril Hanouna ajoute aussi très sérieux, « Et je vous dis la vérité : ils sont obligés de ne pas être en direct parce que s’il y a un évènement ou un truc qui se passe sur le plateau ils peuvent maitriser l’antenne. Moi j’ai toujours refusé, je prends un risque mais sachez que je n’ai pas le droit de le faire normalement. Eux, sont dans le bon droit. »