fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: le CSA révèle son verdict sur l’affaire Rihanna et Meriem Debbagh !

TPMP: le CSA révèle son verdict sur l’affaire Rihanna et Meriem Debbagh !

Plusieurs mois après le bad buzz de Rihanna, le CSA a rendu son verdict au sujet des propos de Meriem Debbagh et Cyrila Hanouna dans TPMP !

L’année dernière, et plus précisément le 5 octobre 2020, Rihanna a fait un énorme bad buzz. Elle a provoqué la colère de ses fans en utilisant une musique jugée « inappropriée » lors d’un défilé. Une chroniqueuse de TPMP avait alors insulté la chanteuse.

Touche pas à mon poste (TPMP) aborde très souvent des sujets d’actualité. C’est tout naturellement que Cyril Hanouna a abordé le thème du défilé de Rihanna. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette dernière a fait face à une sombre période.

Lors d’un défilé pour sa marque de lingerie Savage x Fenty, elle a utilisait la chanson de Doom de la DJ française Coucou Chloé. Il s’agit d’un remix d’un hadith. Une honte pour les fans et TPMP qui ne s’attendaient pas à ce « manque de respect ».

Suite à ça, plusieurs personnes ont appelé au boycott de sa marque après la diffusion des paroles sacrées de Mahomet. C’est aussi le cas de la chroniqueuse Meriem Debbagh. Cette dernière a fait part de sa colère sur le plateau de Cyril Hanouna.

Elle avait balancé : « J’ai envie de la tuer ! ». Le présentateur avait tout de même tenu à la calmer. Malgré tout, la jeune femme a continué : « Ouais mais tu ne peux pas mettre ça. (…) Déjà son défilé c’est de la merde ».

Pour calmer le jeu, Cyril Hanouna (TPMP) avait alors appelé à la liberté d’expression dans la musique. Mais cela n’avait pas réussi à détendre Meriem Debbagh. Plusieurs fans de l’émission ont d’ailleurs interpellé le CSA.

TPMP: le CSA révèle son verdict sur l’affaire Rihanna et Meriem Debbagh !

Le CSA ne prendra aucune mesure contre TPMP

Selon eux, il n’y a pas de « manquement de la part de C8 » rapporte Télé 7 jours. Touche pas à mon poste (TPMP) ne risque donc rien. Le CSA a aussi rappelé « qu’en cas de « caractère délictuel » de déclarations faites sur les plateaux de télévision, leur « appréciation relève de la seule autorité judiciaire« .

Un soulagement pour TPMP. Peu après ce bad buzz, Rihanna avait pris la parole sur les réseaux sociaux. Elle avait confié sur Instagram : « Je voudrais remercier la communauté musulmane pour avoir pointé du doigt une énorme erreur d’inattention« .

La chanteuse a ajouté : « Elle était de façon involontaire, offensive dans notre défilé. Je voudrais surtout m’excuser auprès de vous pour cette erreur involontaire. Elle est due à notre négligence ».

Elle avait aussi révélé : « Nous comprenons que nous avons blessé de nombreux frères et soeurs Musulmans. Cela me démoralise profondément ! Je ne m’amuse pas à manquer de respect à Dieu ou à quelque religion que ce soit ».

La jeune femme avait conclu : « Par conséquent, l’utilisation de cette chanson dans notre projet était juste irresponsable. Nous ferons en sorte que plus jamais quelque chose de la sorte n’arrive. Merci pour votre pardon ».

Après ces excuses, TPMP n’avait pas reparlé de ce sujet.