fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: une chroniqueuse part en Tunisie pour transformer son visage !

TPMP une chroniqueuse part en Tunisie pour transformer son visage !
Partager
Partager sur Facebook

TPMP a une chroiniqueuse qui est partie en Tunisie pour faire de la chirurgie esthétique. Ludivine Rétory veut avoir un visage plus fin.

TPMP aura à la rentrée une chroniqueuse avec un visage affiné. Ludivine Rétory vient de poser ses bagages en Tunisie dans le but de réduire ses boules de Bichat. En autre c’est une opération de chirurgie esthétique qui permet de rendre le visage plus fin. Qui y aurait cru ?

Ludivine Rétory n’est pas la seule célébrité à passer le cap de la chirurgie esthétique en Tunisie. L’agence Bodytravel, tournée spécifiquement dans le tourisme dit « médical » propose à la chroniqueuse un partenariat. La jeune femme va donc transformer son visage sans rien payer !

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par LUDY💋 (@ludivineretory) le

TPMP : des chroniqueuses refaites !

Sur son compte Instagram, la chroniqueuse de TPMP fait alors la promotion de l’agence Bodytravel. En plus de les mettre en avant, elle explique en quoi consiste l’opération et qu’est ce que cela implique. Plus de 48 000 personnes peuvent donc se tenir informer de la transformation de la jeune journaliste. Sa dernière publication sur Instagram date d’il y a 5 jours. Elle n’a pas encore tenu au courant sa communauté des suites de l’opération.

Dans son dernier post, on la voit au restaurant aux côtés de ses collègues Valérie Benaïm, Émilie Lopez et aussi Caro Ithurbide. Une autre chroniqueuse de TPMP est elle aussi passée par la chirurgie esthétique. Il s’agit de Magali Berdah. Elle opta pour la modification de son menton et aussi une augmentation mammaire. Ludivine Rétory était évidemment là pour la soutenir. Les deux femmes sont de très bonnes amies dans la vie.

Quant-à la chroniqueuse Kelly Vedovelli, elle dément clairement avoir eu recours au bistouri. Elle annonçait fermement : « Les gens se rendent pas compte, mais ça peut créer des complexes. ‘Ah mdr elle était moche avant elle a tout refait faire…’ Au final, quand il y a mille commentaires comme ça, ça peut blesser les gens et les inciter à faire refaire des choses. »