fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: les chroniqueurs s’en prennent violemment à Laetitia Avia !

TPMP: les chroniqueurs s’en prennent violemment à Laetitia Avia !

Durant TPMP, les chroniqueurs de Cyril Hanouna sont revenus sur l’affaire Laetitia Avia, accusée de racisme et d’homophobie

Il y a quelques jours, Mediapart faisait des révélations sur la députée Laetitia Avia. Celle-ci, accusée par le média, preuves à l’appui, d’avoir tenu des propos homophobes et racistes. Les chroniqueurs de Touche pas à mon poste (TPMP) en ont donc profité pour revenir sur l’affaire.

Bien que Laetitia Avia reste encore présumée « innocente » dans cette affaire, les textos dévoilés par nos confrères semblent prouver ce qu’ils avancent.

Si tel est le cas, nul doute que l’affaire va faire grand bruit et provoquer une vague d’indignations chez certains. Cela est d’ailleurs le cas chez les chroniqueurs de TPMP. Comme l’ont remarqué nos confrères de Non Stop People, Raymond faisait par exemple savoir:

 « Elle porte une loi contre l’anti-harcèlement (…) et elle fait pareil par texto. Elle est députée, moi je kiffe pas du tout ce comportement ».

Mais il n’était pas le seul à donner son avis. Jean-Michel Maire, Valérie Benaïm et d’autres de TPMP faisaient part de leur colère dans cette affaire.

TPMP: les chroniqueurs s’en prennent violemment à Laetitia Avia !
TPMP: les chroniqueurs s’en prennent violemment à Laetitia Avia !

Les chroniqueurs de TPMP, indignés suite à l’affaire Laetitia Avia

 « Les bras m’en sont tombés. Je n’y croyais même pas (…) Elle porte un projet et elle fait exactement l’inverse dans ses propos. En plus, elle nie alors qu’il y a cinq collaborateurs directs qui ont des copies d’écran ». Balançait Jean-Michel Maire.

Même son de cloche du côté de sa collègue de TPMP. Celle-ci, regrettant malgré tout que les collaborateurs d’Avia aient balancé de telles infos avant d’aller voir la justice:

 « J’aurais préféré qu’avant qu’ils donnent des interviews à Mediapart, ceux qui ont été harcelés aillent d’abord voir la justice, voir la police (…) et après on s’en fait l’écho. Si elle a vraiment dit ce qu’on a vu et qu’elle a vraiment écrit ce qu’elle a écrit, c’est impardonnable ».

Vous l’aurez donc compris, comme bon nombre de Français, les personnes autour de la table de TPMP restaient à la fois surpris, choqués et en colère en apprenant cette histoire.