fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: un chroniqueur est en froid avec un célèbre chanteur français !

TPMP: un chroniqueur est en froid avec un célèbre chanteur français !

Scoop sur le plateau de TPMP, le chroniqueur Fabien Lecoeuvre s'explique sur sa brouille avec un chanteur français. MCE TV vous dit tout!

Habitué du plateau de TPMP, le chroniqueur Fabien Lecoeuvre fait toujours des révélations sur ses amies les stars. Or, cette fois-ci, il semble tracassé par sa dispute avec un chanteur.

LES RAISONS DE LA DISCORDE

Le cerveau de Fabien Lecoeuvre est toujours en ébullition. En effet, le chroniqueur de TPMP ne manque jamais d’anecdotes. Or, ce n’est pas toujours du goût de tout le monde.

Tout d’abord, on se souvient du clash avec Christophe Dechavanne. Fabien Lecoeuvre avait confié que ce dernier avait eu recours à la chirurgie esthétique. Par conséquent, le présentateur avait alors sévèrement remis en place le fidèle de TPMP. « Il parle plutôt des morts d’habitude (…) C’est son fonds de commerce. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fabien Lecoeuvre (@fabien_lecoeuvre) le

En exclusivité, le chroniqueur de TPMP dit tout !

Pourtant, une dispute plus violente a éclaté entre Fabien Lecoeuvre et une personnalité. Hanté, le chroniqueur de TPMP se livre comme jamais « On s’est déjà disputé une première fois, il voulait me tuer, il n’a pas réussi. »  Il est temps de vous dire de qui il s’agit. Exilé aux États-Unis depuis des années, le cœur de Michel Polnareff est en France. En effet, décrit comme « passionnel« , le lien existant entre eux est unique. Dès lors, que s’est-il passé ?

Selon les dires de l’habitué de TPMP, voici le motif de la brouille. « J’ai un contrat avec lui depuis des années en tant que conseiller en communication et agent, qui me rémunère à 16 % de ses revenus ». Or, suite à une transaction, Michel Polnareff n’a pas honoré sa part du contrat. Pourtant, il ne semble pas rancunier. C’est pourquoi, il imagine déjà les retrouvailles. « J’imagine qu’on va se rappeler d’ici six mois, qu’on va se tomber dans les bras. » En résumé, il décrit son ami « c’est un type formidable. » Bel hommage !