fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: un chroniqueur sur le départ ? Il avoue être « au bord du burn-out » !

TPMP: un chroniqueur sur le départ ? Il avoue être
Partager
Partager sur Facebook

Dans TPMP, un chroniqueur a confié à Cyril Hanouna qu'il était vraiment "au bord du burn-out". Il a pris une décision radicale !

Depuis plusieurs mois déjà, Raymond est présent dans Touche pas à mon poste (TPMP). Et il faut dire que son parcours lui vaut souvent les félicitations de ses fans. En effet, l’homme enchaîne deux métiers. Le matin il est chauffeur-livreur, et le soir il est chroniquer dans le programme aux côtés de Cyril Hanouna. Mais ce jeudi 26 septembre, Raymond a fait plusieurs confidences à l’antenne.

Assez fatigué, il a expliqué qu’il était au bord du burn-out. Il faut dire que l’enchainement de ses deux métiers ne lui permet pas de se reposer comme il le voudrait. L’animateur de Touche pas à mon poste (TPMP) lui a alors laissé le choix. Soit il décide de quitter l’émission soit il prend la décision de quitter son travail de chauffeur-livreur. Autour de Raymond, de nombreux chroniqueurs lui ont aussi confié de très beaux messages.

Raymond veut trouver un accord avec son patron pour continuer son aventure dans TPMP

L’homme a alors expliqué : « J’ai l’envie de faire Touche pas à mon Poste (TPMP) à fond, mais il y a aussi cette peur du vide ». Après plusieurs instants de réflexion, le chroniqueur a aussi expliqué : « Je vais avoir une discussion avec mon patron demain. Je vais voir comment on peut faire pour continuer Touche pas à mon Poste« . Demain, Raymond va donc parler de cette décision avec son patron.

Le chroniqueur envisage d’ailleurs de lui proposer une année sabbatique au cours de laquelle il se consacrerait seulement à Touche pas à mon poste (TPMP). Après cette année, il verra aussi s’il décide de poursuivre l’aventure aux côtés de Cyril Hanouna. Ou s’il préfère revenir à la vie « normale » et poursuivre son travail de chauffeur livreur. Ses fans espèrent que Raymond trouvera un accord avec son patron. La réponse demain dans la suite de l’émission. Affaire à suivre !