Buzz
Partager sur

TPMP: Benjamin Castaldi dévoile « la plus grande honte de (sa) vie » !

TPMP: Benjamin Castaldi dévoile « la plus grande honte de (sa) vie » !
Partage
Partager sur Facebook

Le chroniqueur de TPMP, Benjamin Castaldi a révélé « la plus grande honte de (sa) vie » lors de sa participation à un jeu télévisé !

Ce mercredi 4 Avril, pendant le before de TPMP, Cyril Hanouna a fait un tour du plateau en demandant à ses chroniqueurs de dévoiler des anecdotes dont ils n’avaient jamais parlé auparavant. Et c’est surement Benjamin Castaldi qui reçoit la palme de la plus grande honte dans un jeu télévisé. Tellement que l’émission n’a pas pu être diffusée …

Benjamin Castaldi révèle sa honte dans TPMP

Alors que Agathe Auproux a expliqué qu’elle avait déjà participé à Pyramide en 2014, Benjamin Castaldi, quant à lui, a révélé avoir joué à Motus dans les années 90. Une époque où personne ne le connaissait comme aujourd’hui. Il a expliqué dans TPMP, avoir candidaté dans le programme avec un de ses amis. Grace à sa belle-mère productrice de Motus depuis plus de vingt ans, le jeune homme a pu y participer. Malheureusement pour lui, la production a préféré ne pas diffuser son passage.

Benjamin Castaldi a aussi expliqué les raisons : « J’étais candidat et j’étais tellement mauvais sa race que l’émission n’a pas été diffusée. Je vous jure que c’est vrai. A tel point que comme c’est ma belle-mère qui produit Motus depuis vingt ans, elle a fait enlever l’émission pour que jamais ô grand jamais elle ne ressorte. Quand je vous dis un désastre, c’est horrible. Je n’étais pas du tout connu (…) Quand je vous dis mauvais, je crois que c’est la plus grande honte de ma vie. »

Benjamin Castaldi dévoile sa plus grosse gaffe

Et décidemment c’est la semaine des révélations pour le chroniqueur. En effet, il a révélé ce mardi 3 Avril, la plus grosse gaffe de sa vie. J’en ai fais vraiment une très belle. J’étais marié à l’époque. Et en fait ma femme est partie. Et j’ai envoyé un texto (ndlr : sa maîtresse) ‘c’est bon le champ est libre viens vite’. »

Il a poursuivi : « Et au moment où j’ai fais ‘Envoyer’ je me suis rendu compte que c’est parti à ma femme. »

Il a aussi expliqué : « Et après quand elle (ndlr : sa femme) vous rappelle, vous faites ‘non mais évidemment je suis impatient de te retrouver’. Elle m’a dit ‘C’est pour qui ?’. J’ai répondu ‘Bah c’est pour toi chéri’. J’ai fais comme j’ai pu. »