fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Benjamin Castaldi détaille la naissance de son premier fils !

Benjamin Castaldi (TPMP) dévoile des photos d’enfance inédites !

Benjamin Castaldi a donné plusieurs détails lors de la naissance de son premier fils. Il semble s'en rappeler comme si cétait hier !

Le vendredi 14 juin, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste ont accueilli Ariane Brodier. Cette dernière a présenté aux téléspectateurs son nouveau livre « Rock Mama ». Elle est revenue sur son rôle de maman mais pas seulement. En effet, la femme a connu un « exploit sportif » lors de la naissance de son enfant. Les chroniqueurs ont donc décidé de revenir sur les émissions se rapprochant des accouchements comme par exemple « Baby Boom » qui séduit les téléspectateurs.

Et Benjamin Castaldi a aussi décidé de faire part de son expérience personnelle. En effet, l’homme qui a eu des enfants avec Valérie Sapienza et Flavie Flament, se souvient parfaitement de la naissance de son premier fils, Julien. L’homme a expliqué : « Quand ma femme a eu son premier enfant, c’était un peu pénible. C’était un peu violent. Moi j’étais juste derrière, y a le monitoring, il faut aller vite. Ils mettent un espèce de Paic citron. Ils mettent du savon pour que ça glisse. Après ils prennent les pinces, ça devient une boucherie« .

Benjamin Castaldi traumatisé par la naissance de son premier fils !

Benjamin Castaldi a aussi ajouté : « L’enfant est sorti. C’était Julien qui maintenant est très beau. Il est sorti, avec la tête. J’ai dit ‘qu’est ce que c’est que cet enfant qu’on me donne ?’. Et après j’ai fait le tour de ma femme. Et là j’ai dit ‘alala, il va falloir tout remettre en place’. C’était un champ de ruines« .

Mais ce n’est pas tout, visiblement perturbé par cet évènement dont il a donné les moindres détails, l’ami de Baba a conclu : « Jeunes papas. Restez derrière. Et limite, ne venez pas ! ». Une dernière phrase qui ne fera certainement pas plaisir aux mamans qui doivent faire des efforts surhumains pour mettre au monde un bébé ! En tout cas ces détails n’auront pas manqué de faire rire les chroniqueurs.