fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Andreas Kastrinos accusé de plagiat par des internautes !

Partager
Partager sur Facebook

Le chroniqueur de "TPMP" Andreas Kastrinos, est accusé de plagiat par des internautes, mais également par Cauet et un ancien du "Petit Journal".

Le chroniqueur de « TPMP » Andreas Kastrinos, est accusé de plagiat par des internautes, mais également par Cauet et un ancien du « Petit Journal ». MCE vous dit tous sur cette affaire qui risque de secoueur le chroniqueur de Cyril Hanouna.

TPMP: Andreas Kastrinos accusé de plagiat

Depuis quelques semaines, l’équipe de TPMP compte une nouvelle recrue. Il s’agit d’Andreas Kastrinos, que les téléspectateurs de NRJ12 ont pu voir dans le Mad Mag. Mais le jeune homme de presque trente ans, qui présente la pastille Le Bureau de Recherche, est accusé de plagiat.

En effet, après un zapping humoristique, Andreas Kastrinos propose un micro-trottoir où il interroge les Français. Mais alors qu’il les prévient qu’il va poser une question, il les piège et leur en pose une autre, généralement gênante. Mais comme le relate Puremedias, des internautes ont réagi, voyant des ressemblances entre les chroniques d’Andreas Kastrinos et celle d’Ugo Marchand, qui a notamment travaillé pour Le Petit journal. Celui qui est membre du collectif LOLYWOOD a d’ailleurs réagi via un tweet.

TPMP: Cauet réagi

La séquence qui a attiré l’attention des internautes est celle du 19 novembre dernier. Séquence dans laquelle où Andreas Kastrinos demande à des passants de se faire passer pour des fans étrangers de Mireille Mathieu. Une chronique similaire avait été faite pour Le Petit Journal en octobre 2014. Contacté par Puremedias, Ugo Marchand a simplement commenté. »Tout le monde s’inspire des uns et des autres et c’est très bien. Mais il est vrai qu’hier, ça ressemblait plus que d’habitude. ».

Et il n’est pas le seul à avoir remarqué des similitudes avec les chronique de Andreas Kastrinos. En effet, Le 5 novembre dernier, le chroniqueur de TPMP piégeait les gens dans rue en leur demandant ce qu’ils pensaient de Maxime Guény. Quand les personnes interrogées le critiquaient, le concerné apparaissait devant eux pour les saluer… et les points de vue changeaient radicalement. Cauet, qui avait fait le même concept sur sa chaîne YouTube, a fait un rappel à l’ordre amical sur Twitter.

Que pensez-vous de Andreas Kastrinos ?