fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: une ancienne chroniqueuse rejoint l’équipe de Jean-Luc Lemoine sur France 3 !

TPMP une ancienne chroniqueuse rejoint l'équipe de Jean-Luc Lemoine sur France 3 !

TPMP, l'ancien chroniqueur Jean-Luc Lemoine animera une nouvelle émission sur France 3 dès septembre qui s'intitule "Samedi d'en rire".

TPMP est un tremplin pour plusieurs personnes. Une ancienne chroniqueuse de C8, Nadège Beausson-Diagne, va intégrer le nouveau programme de Jean-Luc Lemoine. Nouvelle recrue de France Télévisions, cet homme de 49 ans sera aux commandes d’une émission humoristique baptisée Samedi d’en rire.

Le programme Samedi d’en rire sera diffusé à partir du 7 septembre sur nos petits écrans. Tous les samedis dès 13H30 sur France 3, un rendez-vous mitoyen qui fera vraiment du bien. Mais que se passera-t-il sur le plateau ? L’humoriste de TPMP propulsera les téléspectateurs autour du patrimoine musical et humoristique des années 70; et ça, jusqu’à nos jours. Autour d’images d’archives qui seront vraiment inédites !

TPMP : tous chez France 3 !

Jean-Luc Lemoine travaillait avant en tant que chroniqueur à TPMP. Cet homme ne sera donc pas tout seul dans ce nouveau projet sur lequel il planche. Une ancienne chroniqueuse de l’émission de Cyril Hanouna sera aussi de la partie. Il s’agit de Nadège Beausson-Diagne. Connue aussi pour avoir joué dans Plus Belle La Vie, cette femme de 43 ans animait des chroniques sur le plateau de Cyril Hanouna de 2014 à 2016.

Jean-Luc Lemoine de TPMP pourra aussi compter sur Marc Toesca, un animateur de télévision et radio. Mais aussi sur la présence de Elodie Poux. Une humoriste, chroniqueuse et comédienne française âgée de 36 ans. Cette dernière avait été, il y a pas si longtemps, condamnée pour injures publiques envers Thomas Jourbert, un torero français.

Sur Twitter elle avait alors déclaré : Mardi 14 mai 2019, le tribunal de Bayonne a tranché : les blagues sont désormais passibles d’amendes. (…) Rassurez-vous vous je continuerai à faire mon métier tel que je l’entends et à parler de tout en faisant fi des dizaines d’insultes que je reçois chaque jour et contre lesquelles, moi, je ne peux pas porter plainte. Ce procès n’est pas celui de la corrida, on ne peut pas faire un procès à la corrida, elle est légale. Quoi qu’on en pense. Mettre un taureau à mort est légal. Se moquer de quelqu’un qui a été blessé en mettant un taureau à mort a été jugé illégal. L’erreur que j’ai commise a été de citer son nom et j’en paierai le prix. »

Des explosions de fou-rire sont donc à prévoir sur le plateau Samedi d’en rire !