fbpx
Buzz
Partager sur

Touche pas à mon poste: la fin de l’ère Cyril Hanouna ?

touche-pas-a-mon-poste-la-fin-de-lere-cyril-hanouna

Seulement quelques jours après sa rentrée, l’émission enchaîne (déjà !) déboires et polémiques. Le début de la fin pour « Baba » ? MCE fait le point.

Grand control to major Baba, vous m’entendez ? C’est que plus rien ne semble tourner rond sur le plateau de Touche pas à mon poste depuis la rentrée. Audience en baisse, broncas en veux-tu en voilà… Comme chaque année ou presque, Cyril Hanouna semble être l’homme à (médiatiquement) abattre. On vous fait le récap’ d’un come-back télévisuel des plus agités.

TPMP : des audiences en berne

Ne tournons pas autour du pot et à contrario, rentrons même dans le lard. Les audiences de TPMP sont quelque peu fatiguées. La faute en grande partie au rival de toujours, Quotidien sur TMC. Prenons, au hasard, la date du mercredi 12 septembre. Le show mené par Yann Barthès attirait quelques 1,11 millions de curieux. Quand celui présenté par Baba, lui, peinait à dépasser la symbolique barre du million passé 20h. Résultat entre 20h et 21h, « seulement » 997 000 personnes étaient fidèles au poste. Un détail pour vous mais qui, pour C8, veut dire beaucoup, croyez-nous !

Pis encore, et vous n’avez pas pu passé à côté. Le vendredi 7 septembre, le bulldozer de C8 n’a rassemblé que quelques 502 000 spectateurs. Si comparaison n’est pas raison, même l’émission 28 minutes sur Arte est passée devant avec 597 000 intéressés. Une jolie rouste pour TPMP, même s’il est bon de préciser que l’émission du vendredi a toujours été en-deçà des chiffres habituels. En effet, Cyril Hanouna est généralement « off » ce jour-là, réduisant l’intérêt des adorateurs du barbu.

Des erreurs de casting ?

Il n’empêche, cette rentrée est assez molle et déjà forte de quelques couacs. Le plus évident étant le retour de Bertrand Chameroy. Sa chronique, sous forme de météo déjantées, a déjà été rangée au placard. L’enfant prodigue n’enchante plus le public et à l’inverse suscite de vives critiques. Le reste du casting n’a rien de plus enchanteur, puisque privé de nombreuses forces vives : Camille Combal, Julien Coubert, Jean-Luc Lemoine… Certes, les figures historiques comme Isabelle Morini-Bosc, Benjamin Castaldi, Matthieu Delormeau, Gilles Verdez et Jean-Michel Maire, sont toujours au rendez-vous.

Mais est-ce finalement une bonne chose ? Coincés dans leur personnage étriqué, les chroniqueurs peines à renouveler leur petit numéro. Or, c’est précisément leur personnalité et morceaux choisis de vie privé qui faisait la sève du programme. Car il faut bien l’admettre : TPMP versait davantage dans la télé-réalité potache que l’émission médias depuis quelques années. Une formule autrefois gagnante mais aujourd’hui dépassée, face à la culturelle C à vous sur France 5. Ou la méta-média Quotidien, piochant allégrement dans les formats courts du web.

Nuage de polémiques

Au-delà du contenu, difficile d’éluder les polémiques et clashs, déjà ( !) nombreux. Cette saison plus que jamais, Cyril Hanouna semble particulièrement remonté contre le groupe TF1. Première débâcle, et pas des moindres, celle l’opposant à Alain Chabat. L’animateur du Burger Quizz a été catégorique : la star du groupe Canal ne sera jamais invité dans son émission. Très corporate, l’ex-vedette des Nuls l’a clamé une première fois sur le plateau de Quotidien avant d’en rajouter une couche dans le Journal du Dimanche. L’humiliation pour Cyril Hanouna fut totale quand Alain Chabat décida même d’inviter sur son plateau… un chien. Ou comment pousser le vice jusqu’au bout.
L’animateur de TPMP, d’abord beau joueur, est revenu sur ses propos. Burger Quizz ? Il s’en « balec ». C’est chic. Et ca sent aussi pas mal la frustration.

Preuve en est, ses mots qui dépassent sa pensée quand il doit évoquer l’interdiction de visite de Camille Combal, désormais présentateur de Danse avec les stars. Baba fut son mentor, le voici publiquement snobé. Une bévue qui ne passe pas pour le producteur. Qui qualifie en direct les dirigeants de la première chaîne d’ « abrutis » ou de « cons comme la Lune ». Illico, C8 se désolidarise de l’émission et son leader. Hanouna, lui, est bien obligé de s’excuser mais à sa manière. Pour ce faire, il parodie le hit de l’été, « Dja Dja » d’Aya Nakamura, tout en s’adressant directement à Ara Aprikian, dirigeant de TF1. Derrière le ton parodique, des excuses sincères ? On émet comme un doute, et nous ne sommes probablement pas les seuls.

Cyril Hanouna, future star de YouTube ?

Toutefois, n’enterrons pas Baba trop vite. Certes, l’émission n’est plus le symbole de fraicheur qu’elle pouvait jadis représenter. Et n’a donc plus la même mainmise sur les audiences. Mais reste que la « fanzouze » – doux surnom donnés aux aficionados de TPMP -, elle, est toujours bien là. Prête à défendre Cyril Hanouna et ses comparses bec et ongles. Or, d’aucuns le savent. Un « petit » public fidèle et cristallisé vaut toujours mieux qu’une large audience versatile, éparpillée et donc instable. L’ancien animateur du Morning Live a donc tout intérêt à capitaliser sur ses irréductibles admirateurs pour rester en access prime time… À moins que d’autres projets soient d’ores et déjà dans les tuyaux ?

En effet, tout laisse à croire que l’homme a fait le tour du paysage cathodique. Passablement épuisés par les déboires et les « guerres d’argent », il avait exprimé sa lassitude sur le plateau de TPMP. Et aurait évoqué un transfuge possible sur… YouTube. « Je préfère faire une chaîne sur YouTube où on pourra s’amuser. Plutôt que de m’emmerder avec des gens qui vont me dire faut faire ça ou pas ça. » Se réfugier sur la plateforme de Google pour mieux échapper à la censure ? Un tour de force qui laisse un peu pantois, tant Baba est un pur produit de la télévision. Mais qui, au fond, n’aurait rien de bien étonnant. Avant lui, d’autres figures de prou du petit écran ont trouvé terre d’asile sur les internets. Dès lors, comment ne pas penser à Hugo Clément, tête d’affiche de Konbini News ? Ou encore Enora Malagré, ex-acolyte de l’animateur, qui semble retrouver un second souffle avec le site féministe Women Trend Family ? Prenez donc garde, Cyprien, Norman et consorts. Un nouveau concurrent dans le YouTube game pourrait bien faire surface !

Sharon Ford