fbpx
Buzz
Partager sur

Touche pas à mon sport: Estelle Denis fait des révélations sur son enfance !

Touche pas à mon sport: Estelle Denis fait des révélations sur son enfance !

Lors d'une interview pour le magazine Gala, Estelle Denis, l'animatrice de Touche pas à mon sport, a fait des révélations sur son enfance

L’année 2015 fut prometteuse pour Estelle Denis. La journaliste sportive est devenue animatrice pour l’émission Touche pas à mon sport grâce à son ami Cyril Hanouna. Et le talk show, inspiré de TPMP, réalise de bonnes audiences. Face à son succès, elle raconte aux lecteurs son enfance principalement rythmée par le sport dans le nouveau numéro du magazine Gala. Car le sport est la principale passion de l’animatrice.

L’enfance de l’animatrice de Touche pas à mon sport

Lors de son entretien pour nos confrères, elle a confié notamment qu’à l’âge de 7 ans, alors qu’elle faisait déjà du sport et notamment du judo, elle a demandé à ses parents de l’inscrire au club de football « Ils n’ont vu, heureusement, aucun inconvénient à ce que je sois la seule fille de l’équipe » a révélé la présentatrice de Touche pas à mon sport/

Elle ajoute d’ailleurs qu’aujourd’hui encore, la défaite lui est « insupportable (…) J’ai toujours eu l’esprit de compétition. Partout. A l’école, en sport, jusqu’aux jeux de société, la seule chose qui m’importait, c’était de gagner. Du coup, j’étais bonne élève à l’école et une incorrigible râleuse ailleurs ! (…) Perdre me rend malade. »

Celle qui évoquait récemment sa vie privée avec Raymond Domenech a confié que la télévision est arrivée assez tard chez elle « Je devais avoir douze ans. Mes parents estimaient que « ça rendait con » ! » a-t-elle déclaré avec amusement.

Devenir Journaliste sportive de presse-écrite

Plus habituée à dévorer des romans que de regarder le petit écran, c’est en lisant Bel-Ami de Maupassant, « vers neuf-dix-ans » qu’elle a découvert ce qu’elle décrit aujourd’hui comme sa vocation « Devenir journaliste sportive de presse écrite (je n’ai jamais pensé à la télé) devait me permettre de m’habiller comme je l’entendais. Car j’ai longtemps été un garçon manqué » a raconté l’animatrice de l’émission Touche pas à mon sport sur D8.

Crédit Photo : closermag.fr