fbpx
Buzz
Partager sur

Touche pas à mon poste: Géraldine Maillet indique pourquoi elle déteste la téléréalité !

Touche pas à mon poste: Géraldine Maillet indique pourquoi elle déteste la téléréalité !

Invitée dans le live de TV Mag, Géraldine Maillet de Touche pas à mon poste, a indiqué pourquoi elle détestait tant la téléréalité

Il y a plusieurs mois, Géraldine Maillet, chroniqueuse de Touche pas à mon poste, avait fait une déclaration qui avait choqué les candidats de téléréalité. En effet, elle avait qualifié les filles de ces émissions de « p*tes ». La chroniqueuse n’aime pas la téléréalité, et a expliqué pourquoi dans une interview accordée à TV Mag.

Touche pas à mon poste : Géraldine Maillet clashe la téléréalité

Si vous ne vous rappelez pas de la déclaration de Géraldine Maillet, évoquée plus haut, piqure de rappel : « Pour le peu que je regarde avec vous ici, je trouve que c’est le comble de la vulgarité. C’est atroce. Les filles sont juste des putes! C’est insupportable. Quelle image de la femme! »

La chroniqueuse de Touche pas à mon poste a ensuite indiqué pourquoi elle n’aimait pas ces programmes. Selon elle, ils sont dangereux : « Je n’aime pas ce genre de programme, je le trouve dangereux pour la jeunesse même s’il est très regardé par les jeunes. »

Touche pas à mon poste : Géraldine Maillet calme les choses

Dans la suite de l’entretien, Géraldine Maillet a souhaité calmer les choses. Elle ne critique pas tous les téléspectateurs qui regardent la téléréalité, mais seulement une minorité. La chroniqueuse a indiqué savoir que certains regardaient ces émissions avec un second degré : « Il ne s’agit pas du tout de faire des accusations ad hominem, je ne dis pas qu’unetelle ou untel est stupide ou décérébré, je ne dis pas que toute la jeunesse qui regarde ces programmes est débile. Je sais très bien que beaucoup de jeunes regardent ça au second degré avec le recul nécessaire. Mais je dis juste que ces candidates ont une représentation de la femme extrêmement rétrograde. Ce sont des sortes d’icônes pornographiques débiles. »

La chroniqueuse de Touche pas à mon poste a ensuite conclu en expliquant qu’elle s’inquiétait juste des jeunes filles qui souhaitaient ressembler aux bimbos de ce milieu : « quand j’ai écrit mon livre sur la téléréalité, j’ai rencontré beaucoup de jeunes filles qui voulaient être à la télévision, qui étaient prêtes à tout pour cela, même à se faire des chirurgies esthétiques à 17 ans pour ressembler à ces icônes de téléréalité. En tant que maman, quand j’ai ma fille qui regarde Les Marseillais ou Les Anges et qui parfois se marre mais parfois n’a pas forcément de recul, cela m’ulcère. »