Buzz
Partager sur

TF1: Gilles Pélisson va succèder à Nonce Paolini !

TF1: Gilles Pélisson va succèder à Nonce Paolini !
Partager
Partager sur Facebook

Passé par les groupes Eurodisney, Bouygues et Accord, Gilles Pélisson prendra ses fonctions au sein du groupe TF1 en février 2016

Gilles Pélisson va remplacer Nonce Paolini à la tête du groupe TF1. Le groupe a annoncé la nouvelle ce mercredi 28 octobre. Le dirigeant de 58 ans « sera nommé président directeur général le 17 février 2016 » a indiqué la chaîne.

Et à 58 ans, le parcours de ce membre de la garde rapprochée de Martin Bouygues impressionne : Eurodisney, Noos, Bouygues Telecom, Accor… : « Il a une très bonne expérience du management, de la réorganisation, de l’optimisation des coûts » a confié Alexandre Koller, analyste chez Gilbert Dupont. Mais e d’autres noms ont aussi été évoqués pour remplacer Nonce Paolini à la tête de TF1, tels que Rodolphe Belmer, l’ex-patron de Canal+ finalement parti chez Eutelsat. Toutefois, l’analyste observe que « Gilles Pélisson n’est pas un homme de télévision ».

Les atouts de Gilles Pélisson, un cv impressionant

Malgré qu’il ne soit pas un homme de télévision, il a une grande expérience. En effet, il a appris la téléphonie et les nouvelles technologies chez Bouygues Telecom, les contenus et le divertissement chez Eurodisney, autant de connaissances cruciales dans ce domaine en plein bouleversement, rétorquent plusieurs observateurs du secteur.

Et cette exéprience peut lui servir : « Pour transformer une industrie, il faut arriver avec un regard neuf » souligne Jeremie Berrebi, aujourd’hui investisseur dans des start-ups. Il a rencontré Gilles Pélisson en 1999 lorsque ce dernier a investi dans sa propre jeune pousse, l’agrégateur d’informations Net2One. Avant d’ajouter « Rien ne serait pire pour TF1 qu’un dirigeant qui « garde les réflexes d’un ancien monopole », quand la chaîne caracolait à 30% d’audience. »

Les missions de Gilles Pélisson au sein de TF1

Gilles Pélisson aura donc pour mission de redonner un coup d’éclat aux audiences qui ne cessent de se ternir depuis de nombreuses années. Malgré son coté imposant, la Une n’arrive pas à enrayer le déclin de son audience, qui a chuté de 30,7% en 2007 à 21,4% actuellement. Une baisse importante même si les programmes de TF1 continuent à cartonner face aux concurrents. Gilles Pélisson devra toutefois palier cette baisse en poussant TF1 à se réinventer et s’adapter à la révolution audiovisuelle survenue suite à l’émergence de nouveaux acteurs. D’ailleurs, le groupe TF1 veut déjà racheter la société de production de Plus belle la vie.

Crédit photo : linternaute.com